Attentats à Paris: Pour Trump, «la situation aurait été très différente» avec des Français armés

TERRORISME Comme lors des attaques contre «Charlie Hebdo» en janvier, le candidat à la primaire républicaine met les pieds dans le plat...

P.B. avec AFP

— 

Donald Trump, le 3 novembre 2015, à New York
Donald Trump, le 3 novembre 2015, à New York — KENA BETANCUR AFP

Il n’a évidemment pas raté l’occasion de politiser la tragédie de Paris. Samedi, le républicain Donald Trump a mis en cause les lois sur le contrôle des armes en France, estimant que le bilan aurait pu être moins lourd si la population était armée.

« Regardez Paris, avec les lois sur le port d’armes les plus restrictives du monde, personne n’avait d’armes sauf les méchants », a déclaré Trump lors d’un meeting à Beaumont dans le Texas, après avoir demandé une minute de silence en hommage aux victimes. « Personne n’était armé », a-t-il dit aux milliers de personnes rassemblées. « On peut dire ce qu’on veut, s’ils avaient eu des armes, si nos gens étaient armés, s’ils avaient le droit de porter des armes, la situation aurait été très, très différente ».

Même déclarations après l'attque de «Charlie Hebdo»

Déjà en janvier, après les attentats contre Charlie Hebdo, le magnat de l’immobilier avait fait le même lien, une attitude à l’époque jugée « répugnante » par l’ambassadeur français aux Etats-Unis, Gérard Araud.

De nombreux internautes lui avaient fait remarquer que les tueries de masses étaient bien plus fréquentes aux Etats-Unis.