VIDEO. Le gouvernement va interdire les voitures aux vitres teintées

AUTOMOBILES Les contrevenants s'exposeront à une amende de 135 euros...

20 Minutes avec AFP

— 

Manuel Valls monte dans voiture de fonction, le 23 octobre 2013
Manuel Valls monte dans voiture de fonction, le 23 octobre 2013 — MARTIN BUREAU / AFP

Pour se protéger de l’astre de jour en voiture, il faudra bientôt porter des lunettes de soleil et c’est tout. Le Parisien révèle que le gouvernement de Manuel Valls a décidé d’interdire les vitres teintées latérales posées sur les autos.

En France, 160.000 véhicules sont ainsi équipés de filtres qui empêchent souvent les forces de police de distinguer les occupants d’un habitacle.

Renforcer l’efficacité des contrôles

Les contrevenants jusqu’à lors dissimulés derrière leurs vitres opaques devront trouver d’autres idées pour échapper à la vigilance des policiers et des gendarmes. Interrogé par Le Parisien, un responsable de la sécurité routière assume « Pour garantir le bon contrôle de certains comportements dangereux comme l’utilisation du téléphone (…) les policiers doivent voir le visage du conducteur ».

Soupe à la grimace chez les professionnels

Chez les 120 entreprises du secteur, c’est peu dire que le projet est très mal accueilli. Et déjà, Nicolas Guiselin, le président de l’Association sécurité et filtration des films pour vitrage (ASFFV) de sortir la calculette : « Cette mesure va impacter 53 % de notre chiffre d’affaire et menacer 1.800 emplois ».

La mesure, prise par décret, devra entrer en vigueur en janvier et coûter 135 euros aux contrevenants trop sensibles à la lumière.