Les enfants français passent trois heures par jour sur les écrans

MEDIAS Selon une étude Ipsos pour Lagardère et Gulli, 83 % des enfants regardent la télévision en direct avec leurs parents au moins une fois par jour…

Delphine Bancaud

— 

83% des enfants regardent la télévision avec leurs parents au moins une fois par jour.
83% des enfants regardent la télévision avec leurs parents au moins une fois par jour. — DELAHAYE CATHERINE/SIP

Télé, tablette, ordinateur, smartphone. Les tentations sont multiples pour les enfants, sur lesquels les écrans exercent une réelle fascination. Du coup, les 4-14 ans passent beaucoup de temps devant les écrans, selon une étude* Ipsos pour Lagardère et Gulli, dévoilée ce jeudi : les 4-6 ans y consacrent en moyenne 2h22 par jour, les 7-10 ans 2h53 et les 11-14 ans 3h34, soit 3 heures de contenu regardé en moyenne par jour pour tous les enfants. Ils passent ainsi en moyenne1h58 devant les écran les jours de semaine où ils ont école, 3h23 le mercredi et 4h09 le week-end.

Télévision, tablette, smartphone.. : «Il faut associer l’usage des écrans chez les enfants à une durée»

La télé toujours plébiscitée

En 2010, l’Insee indiquait que les 11-14 ans passaient 2h50 devant leurs écrans, ce qui tend à prouver que la consommation de ces lucarnes augmente bel et bien, avec le taux d’équipement des foyers (9,8 écrans par foyers avec enfants).

Mais bien que 73 % des familles avec enfants soient équipées d’une tablette et 82 % d’un ordinateur, les enfants plébiscitent toujours la télévision pour regarder leurs programmes, puisqu’ils y consacrent les deux tiers de leur temps dédié aux écrans. Plus d’un enfant sur deux déclare cependant utiliser parfois aussi un autre écran quand il regarde la télévision (smartphone, tablette).

>> A lire aussi : Tablettes pour enfants, l’embarras du choix

Le live privilégié sur le replay

Alors que le nombre de contenus destinés aux enfants ne cesse de croire en replay, ils continuent à préférer les programmes en live, qui représentent les deux tiers de leur consommation quotidienne d’images. « Les images sont plus grandes, plus belles sur la télévision et les parents estiment que cela abîme moins les yeux des enfants », commente Angie Richard, responsable marketing TV de Lagardère.

Et pour la majorité d’entre eux, la télévision n’est pas un passe-temps que l’on utilise sans but, puisqu’un enfant sur deux l’allume pour regarder un programme précis et que seulement 36 % le font dans l’intention de zapper d’une chaîne à l’autre.

Quant à ce qu’ils aiment, les classiques ne bougent pas. « Les 4-10 ans plébiscitent les dessins animés alors que les 11-14 ans regardent des films et séries », constate Angie Richard. Des programmes qu’ils regardent en premier lieu sur Gulli, TF1, M6 et sur France Télévisions.

Une activité en famille pour beaucoup

Contrairement à l’idée reçue selon laquelle la télévision serait une sorte de baby-sitter des enfants, l’étude montre qu’elle peut au contraire réunir la famille. Puisque 83 % des enfants regardent la télévision en direct avec leurs parents au moins une fois par jour et c’est même le cas pour 51 % des 11-14 ans.

« Concernant les petits, on peut s’imaginer que les parents regardent avec eux le programme pour en surveiller le contenu. Mais pour les plus grands, c’est davantage le plaisir d’être ensemble et de regarder une série ou un film qui plaît à tout le monde », décrypte Angie Richard. D’ailleurs, quand ils regardent la télévision avec leurs parents, les enfants ne vont pas sur les mêmes chaînes : c’est d’abord TF1 qui est plébiscitée, puis M6, Gulli, France 2 et France 3.

>> A lire aussi : Quelle est l’influence de la publicité sur les enfants ?

Lorsqu’ils regardent leurs programmes en replay ou à la demande, les enfants utilisent aussi le plus souvent la télévision, avant l’ordinateur et la tablette. « Six enfants sur dix qui regardent leurs programmes à la demande le font lorsqu’ils veulent être seuls et près de huit sur dix le font pour retrouver leurs héros préférés », indique Angie Richard. Le replay est donc l’occasion de voir un épisode d’une série qu’ils ont raté ou de revoir les meilleurs moments d’un dessin animé qu’ils ont aimé. De quoi rester encore un peu plus devant un écran…

*Etude réalisée du 10 au 20 juillet 2015 en ligne auprès de 900 enfants et 900 parents et entre les mois de juin et septembre en immersion au sein de 15 foyers représentatifs de la population française.