Soupçons de fraude fiscale: Les bureaux de Jean-Marie Le Pen perquisitionnés

JUSTICE L'enquête porte notamment sur des faits présumés de blanchiment de fraude fiscale...

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Marie Le Pen, photo d'illustration.
Jean-Marie Le Pen, photo d'illustration. — Claude Paris/AP/SIPA

Le manoir de Montretout à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), où Jean-Marie Le Pen a ses bureaux, était perquisitionnée mercredi dans une enquête portant notamment sur des faits présumés de blanchiment de fraude fiscale, ont annoncé des sources proche du dossier et judiciaire.

Le parquet national financier avait ouvert en juin une enquête pour blanchiment de fraude fiscale sur des soupçons de compte bancaire caché à l'étranger qui pourrait appartenir à Jean-Marie Le Pen. Une enquête consécutive à des signalements de la cellule antiblanchiment de Bercy (Tracfin) sur un compte bancaire caché à l'étranger, et de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Un compte avec des lingots d'or?

Fin avril, le site d'information Mediapart avait révélé un signalement évoquant un trust géré à Genève, dont l'ayant droit serait l'assistant personnel de Jean-Marie Le Pen. Selon ce signalement, le trust comprendrait un compte abondé à hauteur de 2,2 millions d'euros, dont 1,7 sous forme de lingots et de pièces d'or.

Jean-Marie Le Pen avait nié ces accusations.