Drogues : Les Français dépensent plus de 2,3 milliards d'euros par an

SOCIETE Un Français dépenserait en moyenne 36 euros en stupéfiants par an, d’après une étude rendue publique ce mardi...

C.P.-R.

— 

Illustration : un agent de police devant une saisie de 400kg de cannabis à Marseille, en octobre 2015.
Illustration : un agent de police devant une saisie de 400kg de cannabis à Marseille, en octobre 2015. — AFP

Cannabis, cocaïne, héroïne et drogues de synthèse. Aucune substance n’a échappé à la loupe de trois chercheurs de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ), dont l’étude a été dévoilée ce mardi.

En France, l’argent de la drogue s’élève à 2,3 milliards d’euros par an - soit 0,117 % du PIB en 2010 - selon ce rapport commandé par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) dans le cadre du plan de lutte gouvernemental contre les drogues, lancé en 2013.

Le cannabis en tête

    Menée sur l’année 2010, l’étude s’est intéressée à l’offre du marché souterrain de la drogue et à la demande des consommateurs, une première en la matière. Résultat : les Français dépensent en moyenne 36 euros par an pour l’achat de stupéfiants. Leurs favoris ? Le cannabis et la cocaïne, qui dominent ce commerce illicite, constituant à eux seuls plus de 85 % du chiffre d’affaires, en 2010.

    Avec 48 % du chiffre d’affaires du business illicite des stupéfiants, résine ou herbe génèrent la moitié du marché, soit 1,117 milliard d’euros en 2010. Si la quantité de cannabis vendue est restée stable entre 2005 et 2010, c’est son prix au détail qui a explosé, entraînant une augmentation du chiffre d’affaires de 33 %. Entre 2005 et 2010, le prix au gramme a en effet grimpé de 25 %, notamment dû à un dosage en THC (la substance active du cannabis) beaucoup plus élevé.

    La consommation de cocaïne en plein essor

    Fait marquant de cette étude, on trouve, juste derrière le cannabis, la cocaïne, qui représente 38 % du marché des drogues. En l’espace de cinq ans, la consommation de « coke » a explosé, venant compenser la chute de son prix.

    Entre 2005 et 2010, le chiffre d’affaires de la poudre blanche a ainsi doublé rapportent les experts, passant de 488 millions à 902 millions. Un usage « démocratisé » lié à un tarif divisé par trois en 15 ans : aujourd’hui, un gramme de cocaïne ne coûte plus « que » 60 euros, contre 150 euros dans les années 1990.

    Une estimation inédite du marché des drogues de synthèse

    C’est la première fois qu’une étude française propose une estimation du marché des drogues de synthèse (amphétamines, ecstasy, MDMA). Pour l’année 2010, les chercheurs évaluent le chiffre d’affaires lié à leur vente à environ 55,2 millions d’euros. Loin derrière le chiffre d'affaires généré par l'héroïne, qui s'étalonne, lui, entre 200 et 309 millions d'euros.