Clermont: Des tirs de plombs au Luna Park font sept blessés légers

FAITS DIVERS Il  a deux policiers parmi les victimes...

20 Minutes avec AFP

— 

Sept personnes, dont deux policiers, ont été légèrement blessées par des tirs de carabine à plomb dans une fête foraine à Clermont-Ferrand, lors d'une bagarre entre des forains et plusieurs dizaines de jeunes
Sept personnes, dont deux policiers, ont été légèrement blessées par des tirs de carabine à plomb dans une fête foraine à Clermont-Ferrand, lors d'une bagarre entre des forains et plusieurs dizaines de jeunes — LOIC VENANCE AFP

Il s'agirait d'une expédition punitive. Dimanche, sept personnes, dont deux policiers, ont été légèrement blessées par des tirs de carabine à plomb dans une fête foraine à Clermont-Ferrand, lors d'une bagarre entre des forains et plusieurs dizaines de jeunes, selon des sources concordantes.

L'incident a commencé en début d'après-midi quand des coups de feu ont été tirés au Luna Park installé depuis la mi-octobre dans la ville. Les pompiers sont intervenus et la police a bouclé le secteur en faisant évacuer le parc d'attractions. Selon le maire PS de la ville, Olivier Bianchi, «l'histoire serait partie d'un contentieux de quelques jours entre des forains et des jeunes des quartiers nord de Clermont», qui aurait abouti «à une sorte d'expédition punitive».

L'élu a souligné avoir pris immédiatement un arrêté de fermeture définitive du site, qui devait initialement «rester ouvert encore deux semaines».

Aucune interpellation

«Deux policiers qui sont intervenus ont été blessés légèrement par des plombs de carabine, ainsi que deux jeunes de 13 ans et 15 ans qui ont été emmenés à l'hôpital. Il s'agit d'un échange de plombs entre des forains et une centaine de jeunes», ont indiqué pour leur part les pompiers, en évoquant «une situation tendue».

Selon la préfecture, les tirs ont touché au total sept personnes, dont les jours ne sont pas en danger. Elles ont toutes emmenées à l'hôpital après avoir reçu de premiers soins sur place, selon la mairie. La police, qui n'avait procédé à aucune interpellation dimanche en milieu d'après-midi, s'attelait à calmer les esprits sur place.

Mots-clés :