Belgique: Suspicion d'agression islamophobe dans un train fantôme

VOILE Une mère de famille et sa fille affirment avoir été violentées dans une attraction de fête foraine…

C.C.M

— 

Illustration: une femme voilée.
Illustration: une femme voilée. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Samedi, un banal tour dans un train fantôme de la Foire de Liège a tourné à l’agression islamophobe. C’est en tout cas ce qu’affirme une mère de famille, pour qui il ne persiste aucun doute : « On s’est vraiment acharné » sur elle et sa fille en raison de leur appartenance religieuse.

Le motif exact de cette agression selon elle : le fait qu’elles soient toutes deux voilés. Sur RTL Belgique, elle raconte : « On nous a attrapées avec la main à travers le foulard et on m’a carrément arraché le foulard à l’arrière. Comme je noue mes cheveux longs avec une pince, ils ont saisi la pince et ont fortement secoué ma tête ». « Ils ont continué à arracher mes cheveux malgré mes cris », ajoute-t-elle.

Certificat médical

Un certificat médical atteste en effet d’une perte de cheveux sur trois centimètres carrés. La mère de famille accuse le responsable de l’attraction, qui était présent dans le noir et qui avait pour tâche d’effrayer les visiteurs du train, d’islamophobie. « Je suis convaincue que c’était vraiment parce que nous portions malheureusement des foulards », a-t-elle insisté.

La mère de famille a porté plainte auprès de la police et a averti le Centre pour l’Egalité des Chances et le Collectif contre l’islamophobie. Le forain n’a quant à lui pas souhaité réagir publiquement mais a démenti fermement les accusations auprès d’RTL.