«Air Cocaïne»: Christophe Naudin était à bord de l'avion qui a ramené les deux pilotes en France

JUSTICE Le spécialiste de la sécurité aérienne est impliqué dans la fuite des pilotes...

L.C.

— 

Pascal Fauret et Bruno Odos en juillet 2015 à Saint-Domingue.
Pascal Fauret et Bruno Odos en juillet 2015 à Saint-Domingue. — ERIKA SANTELICES / AFP

Le rocambolesque scénario de la fuite des pilotes Pascal Fauret et Bruno Odos se pimente encore davantage. Selon des informations révélées ce mercredi par Europe 1, le spécialiste de la sécurité aérienne Christophe Naudin était à bord de l’avion qui a ramené en France les deux pilotes condamnés en août dernier, en République dominicaine, dans l’affaire dite « Air Cocaïne ».

Un témoin au procès « Air Cocaïne »

Les deux pilotes ont d’abord gagné l’île de Saint-Martin à bord d’un bateau de tourisme, avant de prendre plusieurs vols pour rentrer en France. Selon Europe 1, Christophe Naudin, était « assis à côté d’eux à bord des avions qui les ont ramenés à Paris. D’abord sur le premier vol, un vol Air Caraïbes entre Saint-Martin, île franco-néerlandaise des Antilles, et Fort-de-France, en Martinique. Puis sur le second, en direction de la France, un vol Corsair entre Fort-de-France et Orly, arrivé samedi matin. »

Cette information est d’autant plus troublante que Christophe Naudin, également spécialiste des questions de sécurité et d’usurpation d’identité, avait témoigné en tant qu'expert lors du procès des quatre Français en août dernier.

>> A lire aussi : Faut-il parler d’évasion ou d’exfiltration de Pascal Fauret et Bruno Odos ?

Les pilotes disposaient-ils de faux papiers ?

A-t-il pu aider les pilotes à organiser leur fuite, voire à se procurer de faux papiers pour prendre l’avion ? « Christophe Naudin refuse de s’expliquer sur le rôle qu’il aurait pu jouer dans l’évasion de Fauret et Odos », relate Europe 1 qui a contacté l’homme habitué des plateaux de télévision.

Christophe Naudin rejoint l’étrange attelage impliqué, de près ou de loin, dans cette improbable échappée. Le nom de l’eurodéputé Front national des Français de l’étranger Aymeric Chauprade est également mentionné, car il a reconnu avoir dîné dans un hôtel avec les deux pilotes, quelques jours avant leur départ. S'il a admis sur BFMTavoir «participé mentalement et de coeur à cette évasion», il refuse d’expliquer clairement le rôle qu’il a pu y jouer.

Condamnés à 20 ans de prison

Les pilotes Pascal Fauret et Bruno Odos ainsi que Nicolas Pisapia, passager, et Alain Castany, porteur d’affaires, ont tous été condamnés à 20 ans de prison le 14 août dernier pour trafic de stupéfiants. Ils avaient fait appel de leur jugement.

>> A lire aussi : Que va-t-il se passer pour les deux pilotes rentrés en France ?

La République dominicaine a annoncé mardi qu’elle comptait lancer un mandat d’arrêt international contre les deux pilotes. En réaction, le gouvernement français a fait savoir que la France n’extrade pas « des citoyens français ».

Nicolas Pisapia et Alain Castany sont quant à eux toujours en République dominicaine.