Alerte sur la viande rouge: «Rester serein et manger en quantité raisonnable»

ALIMENTATION C’est ce qu’explique le docteur Jean Lalau-Keraly, pédiatre nutritionniste…

Propos recueillis par Anne-Laetitia Beraud
— 
Illustration d'une personne consommant un burger avec de la viande.
Illustration d'une personne consommant un burger avec de la viande. — Gerald Herbert/AP/SIPA

La charcuterie et la viande rouge dans le viseur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’agence internationale a affirmé dans un document publié lundi que la consommation de viande rouge est « probablement » cancérigène. Une nouvelle qui peut dérouter les consommateurs. 20 Minutes s’est donc tourné vers Jean Lalau-Keraly, pédiatre spécialiste de la nutrition à Paris…

Tout d’abord, que vous inspire l’alerte de l’OMS à propos de la viande rouge ?

Stop au catastrophisme ! Je suis très méfiant face à ce type d’annonce qui pourrait en angoisser beaucoup. Au contraire, il faut rester serein. On peut manger de la viande sans danger. L’important est de rester raisonnable, et d’avoir une alimentation diversifiée. C’est tout !

Si un consommateur veut continuer à manger de la viande rouge, que peut-il faire ?

Qu’il continue, toujours dans des quantités raisonnables. Dans nos pays industrialisés, les individus ont principalement des carences en fer. Or la viande possède des protéines de bonnes qualités et du fer. Le fer qui est le mieux absorbé est celui qui provient du sang animal. L’aliment le plus riche en fer étant le boudin noir…

Vous parlez de « consommation raisonnable de viande ». Pouvez-vous préciser ?

Les parents qui font manger à leurs enfants deux fois par jour des steaks de 70 grammes, c’est trop. Une à deux portions par semaine sont suffisant. On peut calculer 10 grammes par année. Par exemple, 20 grammes pour un enfant de 2 ans, 30 grammes à 3 ans… Par ailleurs, il leur faut tous les jours des fruits et des légumes verts, sans oublier les produits laitiers et les féculents.

Remplacer la viande rouge par un autre aliment, est-ce possible ?

Oui. Mais je souhaite souligner que consommer de la viande rouge en quantité raisonnable n’a rien de dangereux. Vous pouvez manger des viandes blanches, comme le porc ou le veau qui sont d’excellentes viandes, ou encore du poisson, qui possède un peu moins de fer. Quant aux œufs, ils sont bons, mais là encore, trop en manger pourrait être mauvais pour cholestérol ! Ensuite, le mode de cuisson est important. Les gens savent que cuire à la vapeur est mieux qu’une friture ou un barbecue. Tout comme le sel, dont il ne faut pas abuser…

Quel est le mot de la fin sur cette histoire ?

Je dirais que tant le poisson, les œufs ou le lait ont été déclarés à un moment plus ou moins dangereux pour la santé. Au contraire, il faut en finir avec cette idéologie de la catastrophe. Tant dans les pays riches que pauvres, et malgré les disparités, l’homme n’a jamais vécu aussi longtemps et dans de bonnes conditions qu’à notre époque.