VIDEO. L'Etat loue un jet privé pour déplacer les migrants qui se trouvent à Calais

REFUGIES L'opération coûterait près de 1,5 million d'euros par an...

J.S

— 

Un jet privé Beech 1900 D. Modèle d'illustration
Un jet privé Beech 1900 D. Modèle d'illustration — BERBAR HALIM/SIPA

Des migrants transportés vers des centres de rétention un peu partout dans l'Hexagone... en jet privé. Le site Streetpress révèle le système mis en place par l'Etat français pour éloigner des migrants du Calaisis vers des localités qui bénéficient encore de capacités d'accueil.

L'objectif d'une telle opération est selon une source policière de «réguler la pression migratoire». 3.500 à 4.000 migrants se trouvent actuellement à Calais.

1,5 million d'euros par an

Streetpress a eu la possibilité de consulter l'appel d'offres lancée par le ministère de l'Intérieur pour la réalisation de cette mission: Twin Jet, la société qui loue son Beech 1900 D à l'Etat français pourrait avoir signé un contrat de 1,5 million d'euros par an.

A ce tarif, les frais annexes ne sont pas compris. Le carburant et le salaire des fonctionnaires chargés d'accompagner les migrants «éloignés» font grimper la facture. Une journée d'utilisation du petit avion de 19 places coûterait jusqu'à 23.000 euros au contribuable français.

Des mesures inefficaces

A leur arrivée à Toulouse, Nïmes ou Metz, les passagers sont envoyés vers des centres de rétention où ils sont pris en charge avant leur expulsion du territoire français. Sur les 7 vols comptabilisés à ce jour et les quelque dizaines de personnes transportées, toutes ont été libérées au bout de cinq jours maximum.  

Cerise sur le gâteau de cette situation ubuesque, un migrant au moins a fait plusieurs voyages dans le jet privé. Avant de revenir à Calais par ses propres moyens.