Paris: Ce que l’on sait sur la saisie record de cannabis dans le 16e

DROGUE Dans la nuit de samedi à dimanche, la douane a procédé à une saisie record de drogue dans le 16e arrondissement de Paris...

O. G. avec AFP

— 

Le Président François Hollande et le ministre des Finances Michel Sapin sont venus féliciter les douaniers après la saisie record de 7,1 tonnes de cannabis en plein coeur de Paris le 18 octobre 2015.
Le Président François Hollande et le ministre des Finances Michel Sapin sont venus féliciter les douaniers après la saisie record de 7,1 tonnes de cannabis en plein coeur de Paris le 18 octobre 2015. — SIPA

Plus de 7 tonnes de cannabis, dormant dans le coffre de fourgons garés dans le 16e arrondissement. La découverte de ce week-end a fait grand bruit, au point que François Hollande a félicité les équipes des douanes. Le point sur cette enquête en cours.

Une saisie record

Les 7,1 tonnes de cannabis ont été découvertes dans trois fourgons garés dans la nuit de samedi à dimanche. La valeur marchande représente 15 millions d’euros, selon Bercy. C’est la plus grosse prise réalisée en France depuis deux ans… et sans doute la plus importante dans Paris intra muros. Au point que le Président en personne est venu féliciter les agents de la douane, par surprise, à la Direction des enquêtes douanières d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Pour François Hollande, c’est un coup « très sérieux » porté contre les organisations criminelles, parce que « derrière ces valises retrouvées, ce sont des organisations criminelles qui ont d’ailleurs des liens avec d’autres organisations, y compris terroristes ».

Les plus grosses saisies de cannabis en France depuis dix ans

Comment ont été repérés les fourgons ?

Les trois véhicules étaient garés le long d’un boulevard de cet arrondissement de l’ouest de Paris, « des véhicules de location immatriculés en France », a précisé une enquêtrice de la DNRED. C’est un habitant qui a donné l’alerte, intrigué par ces fourgons garés là « au moins depuis une semaine, dix jours », selon une source douanière. Un chien spécialement dressé pour repérer la drogue n’a eu ensuite qu’à indiquer aux enquêteurs les fourgons en question. Un quatrième fourgon, vide, a aussi été retrouvé à proximité.

D’où venait la drogue ?

Du Maroc et elle a probablement transité par l’Espagne. Selon l’enquêtrice des douanes, le cannabis était destiné au marché hexagonal. Et était conditionné sous la forme de plaquettes de résine contenues dans des « valises marocaines » : des ballots de 25 à 30 kg confectionnés avec du plastique et de la toile de jute, et bardés d’adhésif. Ces paquets reposaient dans le coffre des véhicules.

Qu’y a-t-il de nouveau ?

Des véhicules abandonnés sur la voie publique pour servir de cache : ce « mode de stockage est nouveau », a affirmé une source aux douanes, qui font face à une diversification des « modes d’acheminement et de stockage ».

Qui est derrière ce trafic ?

C’est la grande zone d’ombre de cette affaire. Il n’y avait personne à bord des véhicules et il n’y a pour le moment eu aucune interpellation. « Mais de l’ADN et des empreintes vont être exploitées », a affirmé une source proche de l’enquête. L’enquête en flagrance a été confiée à l’office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS) de la police judiciaire, selon une source judiciaire.

Y a-t-il eu des précédents ?

La douane ne chôme pas. Le 26 juillet dernier, près de 6 tonnes de résine de cannabis destinées à la région marseillaise avaient été découvertes dans une villa de Vitrolles dans les Bouches-du-Rhône. Mais la plus grosse saisie de ces dernières années en France remonte au 26 avril 2013 : les douaniers découvrent plus de 7,5 tonnes de cannabis à Hendaye dans les Pyrénées-Atlantiques.

Est-ce que la consommation de cannabis explose ?

Cette saisie record est le reflet d’un trafic toujours plus important concernant cette drogue. Au total, près de 200 tonnes de stupéfiants ont été saisies en 2014 par la douane, dont 157,3 tonnes de cannabis, soit une hausse de 84 % par rapport à 2013, des chiffres records selon un bilan de Bercy. Un dernier chiffre laisse songeur : selon les données de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, les Français sont les premiers consommateurs de cannabis en Europe… même si elle y reste illégale.