Violences à l'école: De plus en plus d'enseignants optent pour une assurance «anti-menace»

EDUCATION Alors que le respect des enseignants est mis à mal et que les violences augmentent, des assurances spécial profs séduisent ces professionnels...

O. G. avec AFP
— 
Illustration denseignants d'une école élémentaire de Toulouse.
Illustration denseignants d'une école élémentaire de Toulouse. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Un nom d’oiseau qui vole pendant un cours, des menaces de parents à la sortie de l’école, un adolescent qui pousse son professeur… Ces situations se multiplient pour les enseignants qu’ils soient en primaire ou au lycée… Au point que de plus en plus de ces professeurs optent pour une assurance spécial « anti-menace ». En effet, Le Parisien révèle ce lundi que l’« offre métiers de l'éducation », proposée  par la Maif et les Autonomes de Solidarité laïques (ASL) a séduit 461 000 profs, soit la moitié d’entre eux cette année. Et cette assurance spécial profs convainc de plus en plus: les signatures de contrats ont augmenté de 2,7 % en France entre 2011 et 2014.

«Les enseignants sont livrés à eux-mêmes face à la violence», retrouvez l'interview de Chrisophe Varagnac, professeur d'histoire et de lettres et auteur de Peurs sur l’école

Une aide en cas d'insulte ou d'agression

Dans le détail, ce contrat, qui leur coûte entre 34,90 € et 39 € par an, met à leur disposition un accompagnement juridique (prise en charge des frais et des honoraires d'avocat), mais aussi un soutien psychologique et moral en cas d'incident. Selon le quotidien, environ 9 .000 dossiers ont été ouvert et 36 % concernent des « insultes ou menaces » venant d'un élève… ou d'un parent. Encore un signe que l’autorité de l’enseignant est toujours plus compromise.

Les profs sont-ils plus soumis aux violences que d'autres professionnels? Selon le baromètre annuel du climat scolaire et des relations dans les établissements de la Fédération des Autonomes de Solidarité Laïque (ASL) de 2014, ces violences concernent dans la moitié des cas les parents d'élèves et touchent beaucoup les professeurs des écoles.