Vincent Lambert: Le tribunal administratif rejette la nouvelle demande d'arrêt des traitements

FIN DE VIE François, le neveu du patient en état végétatif, avait demandé à la justice de forcer les médecins à arrêter les traitements...

Vincent Vanthighem
— 
François Lambert, le neveu de Vincent Lambert, le 29 septembre 2015 au tribunal de Chalons-en-Champagne
François Lambert, le neveu de Vincent Lambert, le 29 septembre 2015 au tribunal de Chalons-en-Champagne — FRANCOIS NASCIMBENI AFP

Le tribunal administratif de Chalons-en-Champagne (Marne) a rejeté, ce vendredi matin, la demande d’arrêt des traitements de Vincent Lambert. C’est François, le neveu du patient en état végétatif, qui avait déposé ce recours le 9 septembre pour contraindre l’équipe médicale à appliquer les décisions de justice rendues par le Conseil d’Etat puis par la Cour européenne des droits de l’homme qui avaient validé l’arrêt des traitements en 2014 puis 2015.

Interview : « Un recours pour libérer Vincent »

Les juges administratifs ont estimé que les médecins étaient en droit, en vertu de leur « indépendance professionnelle et morale », de suspendre le processus d’arrêt des traitements engagé en juillet dernier après les décisions du Conseil d’Etat et de la Cour européenne.

«Ce jugement rejette la responsabilité sur le médecin qui recule du fait de la pression des lobbies et d'une partie de la famille de Vincent. Ce médecin n'est de fait ni encouragé par la justice, ni par sa hiérarchie», a réagi François Lambert dans un communiqué, annonçant son intention de faire appel de cette décision.

L’intervention du parquet de Reims

Si la justice française puis européenne ont validé la procédure d’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation qui maintiennent encore en vie Vincent Lambert, les parents du jeune homme multiplient les initiatives pour qu’il soit maintenu en vie. Estimant que leur fils est « maltraité », ils demandent aujourd’hui son transfert dans un autre établissement.

Viviane Lambert : « Vincent est maltraité à Reims »

C’est ce qui a conduit l’hôpital Sébastopol où le jeune est soigné a interrompre la procédure en cours en juillet afin de retrouver un peu de « sérénité ». L’équipe médicale a également demandé l’intervention du parquet de Reims afin que son patient soit placé sous une tutelle indépendante, l’évitant d’être au cœur de pressions sans fin.

Vincent Lambert va être placé sous « protection »

Infirmier de métier, Vincent Lambert est aujourd’hui dans un état végétatif après un accident de la route survenu en 2008. Les experts médicaux qui se sont penchés sur son cas à l’occasion d’un recours devant le Conseil d’Etat ont estimé, dans un rapport que les examens sont des « éléments en faveur du caractère irréversible des lésions cérébrales ».