Béziers: Des croix gammées et tags islamophobes découverts à proximité de la mosquée

FAITS DIVERS Bernard Cazeneuve a demandé au préfet de l’Hérault de saisir la justice…

20 Minutes avec AFP

— 

Béziers (Hérault), le 8 octobre 2015. Des tags islamophobes ont été découverts à proximité de la mosquée.
Béziers (Hérault), le 8 octobre 2015. Des tags islamophobes ont été découverts à proximité de la mosquée. — SYLVAIN THOMAS / AFP

Sur les panneaux de signalisation, le mot mosquée a été barré et remplacé par des croix gammées. Des tags islamophobes ont été découverts, ce jeudi, à proximité de la mosquée de Béziers (Hérault). Sur un mur situé à une centaine de mètres de l’édifice, l’inscription « Vive le FN, non à l’islam » a également été retrouvée.

Sur son compte Twitter, Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a déploré des « inscriptions intolérables » et assuré avoir « demandé au préfet de l’Hérault de saisir la justice ».

« Profonde stupidité » pour Robert Ménard

Le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, Abdallah Zekri, également secrétaire général du Conseil français du culte musulman (CFCM) a de son côté « condamné avec force ces actes qui fleurissent sur les murs des mosquées en France ».

Dans un communiqué, Robert Ménard, maire de Béziers proche du Front national, a lui aussi condamné « fermement les tags ». « S’il ne s’agit pas d’une provocation, laquelle n’est pas à écarter dans le contexte de tension entretenu par certains groupuscules, cet acte odieux et blessant témoigne d’une profonde stupidité », a écrit l’élu.

Estimant que les « auteurs doivent être retrouvés et condamnés », Robert Ménard a dit « étudier d’ores et déjà les moyens de porter plainte à leur encontre ».