Sept personnes renvoyées devant la justice pour des vols lors des inondations à Cannes

JUSTICE Sept personnes, soupçonnées d’avoir commis des vols à Cannes en profitant du chaos des intempéries dans la nuit de samedi à dimanche, ont été renvoyées devant la justice...

20 Minutes avec AFP

— 

A Cannes, le 5 octobre 2015, deux jours après les inondations qui ont frappé les environs.
A Cannes, le 5 octobre 2015, deux jours après les inondations qui ont frappé les environs. — Lionel Cironneau/AP/SIPA

Sept personnes, soupçonnées d’avoir commis des vols à Cannes en profitant du chaos des intempéries dans la nuit de samedi à dimanche, ont été renvoyées devant la justice, a précisé lundi le procureur de Grasse, récusant le terme de « pillages ».

>> A lire aussi. Intempéries sur la Côte d'Azur: « Les pilleurs ne sont pas tous des délinquants »

Deux Ukrainiens, pris en flagrant délit de vol d’un GPS et d’un autoradio dans des voitures à Cannes, devaient être jugés en comparution immédiate lundi soir, a précisé le procureur Georges Gutierrez.

« Des individus sans scrupules »

Cinq autres personnes sont convoquées en mars 2016 au tribunal de Grasse pour avoir ramassé sur un trottoir, à l’extérieur d’un supermarché Lidl inondé, des denrées comme des chewing-gums et des bouteilles de soda. Le terme de « pillage » avait été employé lundi matin par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Il y a eu « des actes de pillages, comme il y en a souvent d’ailleurs lorsque des drames de ce type se produisent », s’était-il insurgé. « Il y a des individus sans scrupules, des délinquants qui ne reculent devant rien », avait-il déploré, mais « la police est intervenue très rapidement pour mettre fin aux actes ignobles de ces individus ».

Les inondations qui ont ravagé la Côte d’Azur ont fait 20 morts et deux disparus, selon un bilan dressé lundi soir.