Inondations: 9 personnes en garde à vue après des pillages

VOLS Deux compagnies de CRS ont été déployées d'urgence dans les Alpes Maritimes pour faire face aux vols dans les magasins sinistrés...

R.S.

— 

Dégâts à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), après les inondations du 3 octobre 2015.
Dégâts à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), après les inondations du 3 octobre 2015. — BORIS HORVAT / AFP

En période de catastrophe naturelle, l’élan de solidarité ne touche pas forcément tout le monde. Selon la police, 11 personnes ont été arrêtées à Cannes (5 par la police municipale et 6 par la police nationale) pour des pillages dans la nuit de samedi à dimanche, alors même que la ville était submergée par des précipitations exceptionnelles. Parmi elles, 9 auraient été placées en garde à vue.

« Des individus sans foi ni loi, des bandes de voyous », témoigne Yves Daros, le directeur de la police municipale cannoise. Plusieurs magasins du quartier République, l’un des plus touchés par le sinistre, ont été visés. Les pillards auraient notamment fait leur marché dans un supermarché Lidl pour y récupérer des bouteilles d’alcool.

Une surveillance spéciale

Certains auraient aussi brisé des vitres de voitures sinistrées pour y dérober des objets. En revanche, aucun domicile de particulier n’aurait été visité. A Cannes, un dispositif spécial de surveillance d’aide aux personnes a été déployé. Dans tout le département, deux compagnies de CRS ont été déployées, pour « lutter contre ce phénomène de pillages », a indiqué de son côté le préfet, Adolphe Colrat, sur France Info.

Il y a un an, après le crash du vol d'Air Algérie au Mali, un homme de 19 ans avait profité du décès de toute une famille pour aller cambrioler leur domicile à Sainte-Feyre (Creuse). Le tout une heure seulement après le drame.