Les médecins libéraux appelés à fermer leurs cabinets dès samedi

SANTE Ils protestent contre le projet de loi de Santé, adopté le 14 avril dernier à l'Assemblée...

Helene Sergent

— 

Illustration: visite chez le médecin généraliste.
Illustration: visite chez le médecin généraliste. — Baleydier/SIPA

Six mois après l’adoption de la loi de Santé par l’Assemblée, les médecins libéraux sont toujours remontés contre la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Examiné depuis le 14 septembre par le Sénat, le texte prévoit l’instauration du tiers payant, contre lequel se dressent les médecins depuis le début des débats.

Le Syndicat des médecins libéraux (SML), la Fédération des médecins de France (FMF) et « le Bloc », organisation des chirurgiens, appellent les praticiens à fermer leur cabinet de samedi 3 octobre au mardi 6 octobre. Le tiers payant généralisé, qui permettra au patient de ne plus avancer de frais, à partir de 2017.

Ce que prévoit la loi de Santé : Tiers payant, cigarettes, salles de shoot… Ce que prévoit la future loi de santé

D’autres alternatives de soins sont maintenues tout au long de la grève, comme le Samu (le 15) ou les pharmacies de garde.