Des avions de la flotte Air France, le 15 septembre 2014 à l'aéroport d'Orly
Des avions de la flotte Air France, le 15 septembre 2014 à l'aéroport d'Orly — KENZO TRIBOUILLARD AFP

AVIATION

VIDEO. Air France: Emmanuel Macron juge les réformes « nécessaires »

300 postes de pilotes, 700 postes d’hôtesses et stewards et 1900 postes de salariés au sol seraient menacés..

L’échec des négociations a ouvert la voie à de probables suppressions de postes. Réunie en conseil d’administration, la direction d’Air France a présenté un scénario qui risque de faire réagir les syndicats. D’ici à fin 2017, 14 avions long-courriers pourraient disparaître tout comme cinq lignes sur ce même réseau.

Dans le même temps, la direction d’Air France a évalué vendredi à 2.900 le nombre d’emplois menacés de disparition en 2016 et 2017, sans exclure de recourir à des départs contraints, a-t-on appris vendredi auprès de représentants syndicaux.

Des réformes nécessaires 

Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, s’est exprimé ce vendredi après-midi au sujet des annonces de la matinée : « Je regrette que la concertation n’ait pas conduit à des résultats (…) Nous soutenons l’entreprise dans la voie de la réforme ». Le ministre, particulièrement décrié ces dernières semaines, a assuré que le gouvernement appuyait la direction d’Air France et a appelé « l es pilotes à prendre leurs responsabilités ».

La compagnie retirerait « cinq avions à l’été 2016 », puis « neuf autres » en 2017, en plus de la fermeture de cinq lignes sur le réseau long-courrier à une date non précisée, a indiqué Didier Fauverte (CGT). Une réduction de fréquence ou de capacité de certaines lignes pourrait également être envisagée.

« Ces points ont été présentés en conseil d’administration pour information, mais aucun vote n’a été sollicité », a ajouté Didier Dague, administrateur (FO) représentant des salariés.

Dans le même temps, la direction d’Air France a évalué vendredi à 2.900 le nombre d’emplois menacés de disparition en 2016 et 2017, sans exclure de recourir à des départs contraints, a-t-on appris vendredi auprès de représentants syndicaux.

A lire aussi >> Mais que se passe-t-il chez Air France ?

« Le nombre de postes supprimés sera de 300 pilotes, 700 PNC (les hôtesses et stewards) et 1.900 au sol », a détaillé l’un d’entre eux. Une autre source au sein du conseil d’administration du groupe Air France, réuni vendredi, a indiqué que le chiffre de 2.900 était présenté comme une estimation du sureffectif en 2017. Un comité d’entreprise se tiendra lundi, de nouvelles précisions devraient être dévoilées.