Fiat Chrysler: Le constructeur accusé d'avoir dissimulé des accidents mortels aux Etats-Unis

AUTOMOBILE Ces décès, mais aussi de nombreux blessés, seraient liés aux campagnes de rappels de voitures...

20 Minutes avec agences

— 

Le constructeur Fiat-Chrysler (FCA) va être obligé de proposer de racheter plus d'un demi-million de véhicules à leurs propriétaires
Le constructeur Fiat-Chrysler (FCA) va être obligé de proposer de racheter plus d'un demi-million de véhicules à leurs propriétaires — Giuseppe Cacace AFP

Une enquête interne du groupe automobile Fiat Chrysler (FCA) vient de conclure que certains accidents, qu’ils soient mortels ou non, n’ont pas été portés à la connaissance des régulateurs comme il est requis en cas de campagnes de rappels de voitures.

« Les informations préliminaires suggèrent que cette sous-information est le résultat d’un certain nombre de problèmes dans les systèmes de collecte et d’information de FCA », a indiqué Mark Rosekind, patron de l’Agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) qui a fustigé, ce jeudi, un « manquement important ». D’ailleurs la NHTSA « va prendre les mesures nécessaires une fois qu’elle aura collecté des informations supplémentaires sur l’étendue et les causes de ce manquement », a ajouté Marl Rosekind.

Etats-Unis : Fiat Chrysler rappelle 1,4 million de voitures après le piratage à distance d’une Jeep

« Nous allons continuer à coopérer avec la NHTSA pour résoudre ce problème et nous assurer que ça ne se reproduise plus », a réagi Fiat Chrysler dans un communiqué, ajoutant prendre ce problème « extrêmement au sérieux ».

Une amende de 70 millions de dollars pour obstruction aux régulateurs

Pour rappel, Fiat Chrysler a écopé il y a deux mois d’une amende de 70 millions de dollars pour obstruction aux régulateurs et pour ne pas avoir alerté à temps des propriétaires de voitures rappelées.

Le constructeur automobile avait aussi accepté de verser 20 millions de dollars pour améliorer ses services dédiés aux consommateurs et ses campagnes de rappel, et s’était engagé à verser 15 millions supplémentaires dans le cas où il ne respecterait pas les dispositions prises dans l’accord.

Rappels de voitures : Fiat Chrysler menacé d’une amende record aux USA