Fichage à France Télévisions: Le TGI interdit la destruction des fiches secrètes

ILLEGAL Le tribunal a ordonné que les documents ne soient pas détruits...

20 Minutes avec AFP

— 

Le siège de France Télévisions, le 23 avril 2015 à Paris
Le siège de France Télévisions, le 23 avril 2015 à Paris — Martin Bureau AFP

Les fiches secrètes visant les salariés de France Télévisions ne seront pas détruites. Le TGI de Paris a interdit à la direction des chaînes publiques d’y procéder.

Lors d’une réunion le 9 septembre dernier entre la direction et les organisations syndicales consacrée à cette question, la nouvelle direction avait annoncé l’abandon de ce dispositif et « invité » à la « destruction » de ces documents, selon un document interne obtenu par l’AFP.

France Télévisions prend acte de la décision de justice

Jeudi, le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris a « fait défendre à la société France Télévisions de détruire les documents d’évaluations individuelles ». Une décision dont a pris acte la direction de France Télévisions, estimant qu’elle permettra « de démontrer l’absence de tout + fichage + passé ou présent de salarié de France Télévisions ».

L’existence de ces fiches, comportant parfois des commentaires extrêmement sévères sur le comportement des salariés, avait été rendue publique par FO en août dernier. Tous les syndicats avaient décidé de monter au créneau. Interrogée par l’AFP, la direction avait reconnu l’existence de ces fiches, sur lesquelles « ni les salariés ni les organisations syndicales n’ont été informés », contrairement à la réglementation, et réaffirmé qu’elle y mettrait fin.