Cinq ans de prison pour avoir escroqué 131 vendeurs automobiles via Le Bon Coin

JUSTICE L’homme achetait des véhicules avec des chèques sans provisions ou falsifiés…

L.C. avec AFP
— 
La moto était en vente sur Le bon coin
La moto était en vente sur Le bon coin — JOEL SAGET / AFP

Il avait arnaqué 131 vendeurs de véhicules d’occasion et neuf acheteurs sur le site de petites annonces Le Bon Coin, pour un préjudice global évalué à plus de 505 000 euros, entre juillet 2011 et février 2014. L’escroc de 38 ans a été condamné ce jeudi par la Cour d’appel de Poitiers à cinq ans de prison, dont trois fermes.

C’est une peine légèrement inférieure à celle infligée en première instance, le 2 avril dernier, par le tribunal correctionnel des Sables-d’Olonne (Vendée). L’homme avait alors écopé de cinq ans de prison, dont un avec sursis.

Un « malade du jeu »

Ancien vendeur sur les marchés, l’homme originaire de Challans avait lancé en 2011 son activité de négoce de voitures, en la domiciliant chez ses parents, alors qu’il était interdit bancaire. Il contactait les vendeurs de véhicules repérés sur le site Le Bon Coin et leur proposait d’échelonner ses paiements en échange d’une simple reconnaissance de dette et d’un chèque de garantie qui s’avérait sans provisions ou falsifié.

Peu après avoir fait l’acquisition de véhicules, il les revendait immédiatement à perte pour avoir de l’argent rapidement, qu’il flambait au casino. L’homme s’est présenté devant la justice comme un « malade du jeu ».

L’arrêt rendu par la cour d’appel est « un résultat logique. Il y a eu l’étape de la punition, maintenant il y a l’étape des soins », a commenté l’un des avocats de la défense, Maître Philippe Ohayon. « Ce n’est pas surprenant. Dans l’ensemble, la plupart des victimes ont considéré que c’était une condamnation juste », a également déclaré l’un des avocats des parties civiles, Olivier Robet, qui défendait une cinquantaine de victimes.