Il s'amuse à déclencher 68 fois un radar, il est condamné à 31.150 euros d'amendes

JUSTICE Le chauffard, qui se déplaçait en scooter, a également écopé d’une suspension du permis de conduire de trois ans...

20 Minutes avec AFP

— 

Un radar fixe (illustration).
Un radar fixe (illustration). — JS EVRARD/SIPA

Tel est pris qui croyait prendre. A Biguglia (Haute-Corse), un conducteur de scooter s’était amusé à déclencher à 68 reprises le radar installé sur la route départementale 107, pensant ne pas pouvoir être identifié. Il s’est trompé : la justice l’a retrouvé et l’a condamné à une amende de 31.150 euros ainsi qu’à trois ans de suspension du permis de conduire.

Concrètement, ce chauffard âgé de 23 ans arrivait à chaque fois face à l’appareil de contrôle. Il pensait ne pas pouvoir être ni verbalisé ni même identifié au guidon de son puissant engin de 500 cm3 de type T-Max puisque les scooters ne sont pas dotés de plaques minéralogiques à l’avant. Il avait ainsi déclenché à 68 reprises le radar dont 43 fois en roulant à plus de 50 km/h au-delà de la vitesse limitée à 70 km/h sur cette portion de route. Il avait établi son « record » en atteignant 153km/h.

La fréquence des infractions par le même véhicule avait toutefois amené le Centre automatisé de constatation des infractions routières (Cacir) de Rennes à saisir les autorités étatiques de Haute-Corse. Une enquête de la gendarmerie a permis de localiser et d’identifier le conducteur.