Migrants: Une majorité de Français désormais favorables à l'accueil de réfugiés

LIVE Revivez les évènements du jour heure par heure...

D.B.

— 

Des migrants en Hongrie le 9 septembre 2015.AP Photo/Matthias Schrader.
Des migrants en Hongrie le 9 septembre 2015.AP Photo/Matthias Schrader. — Matthias Schrader/AP/SIPA
  • Le premier contingent de migrants syriens et irakiens ayant quitté  l'Allemagne arrive en France ce mercredi.
  • Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a exhorté mercredi les Etats de l'UE à se répartir l'accueil de 160.000 réfugiés arrivés sur le sol européen.

20h54: C'est la fin de ce live. Merci de l'avoir suivi.

Lire notre reportage à Berlin:  Installés dans un gymnase, les réfugiés se sentent «en sécurité»

Qui est Petra Lazlo, la journaliste hongroise qui a frappé des réfugiés?

19h19: L'accueil des réfugiés «avant tout sur la base du volontariat», dit François Baroin

L'accueil des demandeurs d'asile dans les communes se fera «d'abord et avant tout sur la base du volontariat», a affirmé mercredi au cours d'une conférence de presse le président de l'Association des maires de France (AMF) François Baroin (Les Républicains).

Les places en centre d'accueil «sont très inégalement réparties. C'est la raison pour laquelle (...) en accord avec le ministre de l'Intérieur, c'est d'abord et avant tout sur la base du volontariat et de leurs possibilités» que les communes accompagneront les 24.000 demandeurs d'asile supplémentaires que la France s'est engagée à accueillir sur deux ans.

19h02: Une majorité de Français désormais favorables à l'accueil de migrants

 

Les Français sont désormais majoritairement favorables à l'accueil de migrants et de réfugiés, une opinion qui a progressé au cours d'une semaine marquée par la photo d'un petit Syrien retrouvé mort sur une plage turque, indique un sondage publié mercredi.

Alors que 44% des personnes interrogées se disaient favorables à ce que la France accueille une part des migrants et des réfugiés les 1er et 2 septembre, ils sont désormais 53% à partager cette opinion, soit une progression de 9 points en l'espace d'une semaine, indique un nouveau sondage d'Elabe pour BFMTV.

18h30: Notre correspondante au centre d'accueil des migrants à Berlin

 

 

18h26 : L’Espagne accepte d’accueillir son quota de 14.931 réfugiés

18h16: Les Etats-Unis vont accueillir davantage de réfugiés syriens

 

Les Etats-Unis vont accueillir davantage de réfugiés syriens sur leur sol, a indiqué mercredi le secrétaire d'Etat John Kerry, une évolution de la position de Washington qui s'en tenait jusqu'ici aux quelque 1.500 Syriens accueillis depuis 2011.

 

«Je viens de rencontrer des membres (du Congrès) ce matin et nous sommes engagés à augmenter le nombre (de réfugiés syriens) que nous allons prendre», a déclaré le chef de la diplomatie américaine en sortant d'une réunion au Capitole sur le dossier des migrants et des réfugiés en Europe.

18h08: A lire notre reportage sur l'arrivée des premiers migrants à Cergy: « Juste heureux d’être ici »

17h22: Les Verts proposent d'héberger des migrants au Parlement européen

Les élus Verts au Parlement européen ont proposé mercredi que des migrants en détresse soient hébergés dans les bureaux strasbourgeois des députés, lesquels, selon les écologistes, pourraient leur céder la place en allant travailler uniquement à Bruxelles.

 

La majorité des députés européens s'agacent régulièrement de devoir partager leur temps entre Strasbourg - où le Parlement a son siège officiel, mais où il ne se réunit qu'une semaine par mois, pour ses sessions plénières - et Bruxelles, où ont lieu les réunions de groupes politiques et de commissions thématiques.

 

«C'est faisable», a commenté de son côté Daniel Cohn-Bendit, l'ex-dirigeant historique des Verts qui a siégé pendant 20 ans au Parlement européen avant de prendre sa retraite politique l'an dernier.

 

17h11:Paris SG: Un million d'euros pour les réfugiés

 

Le Paris SG, via sa fondation caritative, va verser un million d'euros à deux associations venant en aide aux réfugiés, a annoncé le club triple champion de France en titre, mercredi dans un communiqué.

 

«La Fondation s'engage sur le long terme aux côtés du Secours populaire français et de l'UNHCR afin de mener des projets de solidarité concrets en France et à l'international, écrit le club. La Fondation reversera à ces organisations 1 million d'euros prélevés sur les revenus du club».

 

17h09: Le mouvement HLM veut apporter des «solutions concrètes»

 

Le mouvement HLM appelle mercredi tous ses organismes à «mettre en oeuvre le plus rapidement possible des solutions concrètes aux difficultés majeures» vécues par les populations fuyant la guerre et «l'oppression».

 

«L'afflux en Europe et en France de populations fuyant les zones de combat et d'oppression ne peut laisser indifférents le mouvement et les organismes HLM qui portent très haut les valeurs de solidarité», affirme l'Union sociale de l'habitat (USH) qui regroupe quelque 750 bailleurs sociaux.

 

Le mouvement HLM «s'est toujours mobilisé» pour aider les pouvoirs publics à «accueillir dans les meilleures conditions possibles les réfugiés présents dans notre pays», poursuit l'USH dans un communiqué.

17h00: Le Danemark suspend les liaisons ferroviaires avec l'Allemagne

 

La compagnie ferroviaire danoise DSB a annoncé mercredi avoir suspendu, sur ordre de la police, toutes les liaisons avec l'Allemagne après le refus de centaines de migrants de descendre de trains.

«C'est la police qui nous a demandé de le faire», a indiqué à l'AFP un porte-parole de DSB.

16h41: VVF Villages met à disposition une vingtaine de ses sites

 

VVF Villages, l'un des principaux piliers du tourisme social en France, a annoncé mercredi à l'AFP qu'il mettait à disposition des élus une vingtaine des 89 sites dont il assure la gestion pour accueillir des réfugiés, notamment pour la période hivernale.

«Face à l'actualité bouleversante des derniers jours, nous, l'ensemble des équipes VVF Villages ne pouvons rester insensibles au drame humanitaire des réfugiés qui arrivent en Europe», a déclaré le directeur général Pascal Werner.

 

Ces 20 sites, qui appartiennent essentiellement à des collectivités mais aussi à des comités d'entreprises, pourraient accueillir au total 200 familles à travers toute la France.

I

15h55: Des réfugiés continuent à affluer à Lesbos

Un reportage de BFMTV montre comment des réfugiés syriens arrivent à Lesbos en partant de la Turquie, à l'aide d'un simple bateau pneumatique et de gilets de secours très légers.

 

15h40: En Pologne, une chef de l'opposition s'en prend à la «vieille Europe»

La candidate de l'opposition populiste polonaise au poste de Premier ministre, Beata Szydlo, a accusé mercredi les «anciens» pays de l'UE de vouloir se décharger de réfugiés sur les nouveaux membres plus pauvres.

«Si les hommes politiques de "l'ancienne" Europe cherchent à imposer la même responsabilité à tous les autres membres, ils ne font que défendre leurs intérêts», a -t-elle déclaré. «C'est une tentative de déplacer la responsabilité pour obtenir une solution superficielle», a-t-elle encore affirmé.

15h37: En Corrèze on accueille déjà des réfugiés

Un reportage de TF1 montre ce qui se passe dans une petite commune de 800 habitants; Peyrelevade... La maison de retraites a été transformée en centre d'accueil.

15h32: Pour Cazeneuve, la protection des réfugiés «est universelle»

A l’issue du conseil des ministres ce mercredi, le ministre de l'Intérieur a commenté les propos des maires qui ne veulent accueillir que des migrants chrétiens.

15h02: Bayrou juge «indécent» de «prétendre trier» parmi les réfugiés

Le président du MoDem, François Bayrou, a jugé mercredi sur I-télé qu'il était «indécent» de «prétendre trier parmi les réfugiés» comme l'ont fait certains maires, dénonçant un manquement à «un devoir civique élémentaire».

«Il est évidemment indécent de prétendre trier parmi les réfugiés selon leur origine, leur religion ou je ne sais quoi. Lorsqu'un enfant se noie, on ne lui demande pas quelle est sa religion, on le tire de l'eau!», a-t-il lancé.

«De ce point de vue là, il y a des attitudes qui sont hors de tout équilibre d'humanité», a-t-il ajouté.

14h52: Cameron confirme qu'il refuse de prendre part aux quotas de l'UE

Le Premier ministre britannique David Cameron a répété mercredi qu'il ne voulait pas entendre parler de quotas de réfugiés, alors que le président de la Commission européenne a présenté un plan d'accueil des réfugiés se trouvant actuellement dans le sud de l'Europe.

Ce plan, destiné à répartir d'urgence 160.000 réfugiés, ne concerne pas le Royaume-Uni, exempt des règles communautaires en matière d'immigration. Mais l'opposition travailliste a une nouvelle fois réclamé mercredi que le Royaume-Uni y prenne part, une revendication balayée par David Cameron.

«Si toute l'attention se concentre sur des quotas de redistribution de réfugiés en Europe, cela ne résoudra pas le problème», a-t-il dit lors des questions hebdomadaires devant le Parlement, estimant aussi que «cela envoie le message aux gens que c'est une bonne idée de monter dans un bateau pour faire un voyage périlleux» vers l'Europe.

14h36: Une famille irakienne enterre ses enfants, noyés en même temps qu'Aylan

Un couple irakien, qui se trouvait à bord du même bateau que le petit garçon syrien Aylan ayant chaviré au large des côtes turques, a enterré mercredi ses deux enfants, morts aussi noyés.

Les corps de Zainab, une fille de 12 ans, et Haidar, un garçon de 8 ans, ont été portés en terre dans la ville sainte chiite de Kerbala au sud de Bagdad, selon des journalistes de l'AFP.

Leur mère, également prénommée Zainab, a indiqué à la presse près de l'aéroport de Bagdad où elle était arrivée avec les corps de ses enfants que sa famille avait pris le même bateau qu'Aylan et ses proches.

14h16: L'Allemagne est ouverte à l'idée d'un sommet extraordinaire de l'UE

L'Allemagne est «ouverte» à l'idée d'un sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne sur la crise migratoire, a indiqué mercredi le porte-parole de la chancelière Angela Merkel.

13h37 : Le point sur l’arrivée des premiers migrants, avec le préfet Yannick Blanc

46 réfugiés, Irakiens ou Syriens, sont arrivés à Cergy (Val d’Oise) à partir de 13h30. Le préfet du Val d’Oise s’est dit « frappé par l’esprit positif des migrants, qui avaient l’air en forme ».

Ces derniers passeront une visite médicale avant de prendre position dans les chambres. Environ 70 personnes sont mobilisées pour les accueillir. « Ce geste en dit long sur la volonté des Français de recevoir ces réfugiés », a poursuivi Yannick Blanc, surpris par « l’élan de générosité des habitants du Val d’Oise ».

Un second bus, transportant une cinquantaine de migrants, devrait arriver au même endroit ce soir ou demain matin. Le centre de séjour n’est pas destiné à recevoir les arrivants sur le long terme. Les réfugiés devraient rester ici quelques jours avant de partir pour une autre destination.

13h13: 46 réfugiés sont arrivés à Cergy, indique notre correspondant

 

13h06: Les migrants sur le point d'arriver à Cergy, selon notre envoyé spécial sur place

13h05: A lire notre reportage à Cergy: L'île de loisirs prête à accueillir une cinquantaine de migrants

12h34: Bartolone s'indigne concernant: «après l'étoile jaune, on aurait le croissant vert?»

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone s'est indigné sur France bleu que des communes se déclarent prêtes à recevoir des réfugiés, à condition qu'ils soient chrétiens: «après l'étoile jaune, on aurait le croissant vert?» s'est-il offusqué.

«Je pense que là il faut que les consciences se réveillent. (Jacques) Barrot (le sénateur centriste décédé, démocrate-chrétien aux positions humanistes affichées), réveille-toi, ils sont en train de devenir fous!» a lancé Claude Bartolone.

 

«Il y a des moments où il faut savoir prendre des colères saines (...) Je rappelle à ces élus qu'ils peuvent tenir ce genre de propos mais que s'ils (les) mettaient en pratique, ils relèveraient de la loi. La discrimination, elle est condamnée dans le cadre d'un Etat laïc. Ce genre de propos, s'il était mis en pratique, serait condamné», a-t-il poursuivi.

12h23: Les associations humanitaires allemandes voient les dons affluer

Des monceaux de vêtements et de chaussures sont collectées par une association à Munich comme le relate un reportage d'i

12h09: Les premières images des réfugiés arrivés en région parisienne

Une vidéo de 20 minutes relate l'arrivée des migrants ce mercredi matin à Champagne-sur-Seine  en (Seine-et-Marne).


Arrivée en France des premiers réfugiés venus d... par

11h51: Le FN se déchaine sur Twitter

Le Front national veut occuper le terrain dans le débat sur les migrants. La preuve sur Twitter où les tenors du parti ont twitté massivement ce matin.

11h20: En Hongrie, 400 à 500 migrants débordent la police à la frontière serbe

Un groupe de 400 à 500 migrants a franchi un cordon de police qui tentait de les contenir dans un «point de rassemblement» à la frontière serbe, près de Röszke (Hongrie), ont rapporté des journalistes de l'AFP. Le groupe de migrants, dont certains avaient passé la nuit sur place, a débordé les policiers munis d'équipements antiémeutes pour tenter de rejoindre l'autoroute menant à Budapest.

La région de Röszke, un des principaux point de passage en Hongrie de migrants fuyant les conflits du Moyen-Orient, a enregistré 2.529 arrivées de migrants mardi, selon des chiffres publiés mercredi par la police hongroise.

11h: Pour  Baroin, le droit d'asile «n'est pas divisible»

Le droit d'asile «n'est pas divisible», a déclaré François Baroin, le président de l'Association des maires de France sur France Inter, estimant que l'appartenance à une religion ne peut pas être un critère de sélection des réfugiés.

«Le droit d'asile est conféré par le préambule de la Constitution, c'est l'honneur de notre pays qui est le pays de la déclaration des Droits de l'Homme (...) . Il n'est pas divisible», a-t-il indiqué.

10h54: Merkel réclame une répartition «contraignante» des réfugiés dans l'UE

La chancelière allemande Angela Merkel a de nouveau réclamé mercredi une «répartition contraignante» des réfugiés entre tous les pays de l'UE et sans limite de nombre.

«Nous avons besoin en Europe d'un accord contraignant sur une répartition contraignante des réfugiés selon des critère équitables entre Etats membres», de manière durable et sans plafond, a-t-elle ajouté.

10h47 : Les premiers migrants venus d’Allemagne sont bien arrivés

Cinquante-trois réfugiés, premier contingent de migrants syriens et irakiens ayant quitté mardi soir Munich, sont arrivés en bus mercredi matin à Champagne-sur-Seine, en Seine-et-Marne. Ils ont été accueillis par des volontaires de la Croix-Rouge. Il s’agit essentiellement d’hommes seuls. Deux familles et deux femmes avec enfants font aussi partis du groupe. Des petits-déjeuners leur ont été servis.