François Lambert: « Je dépose un recours pour que la décision d'arrêt de l'alimentation de Vincent soit appliquée »

INTERVIEW Le neveu de Vincent Lambert annonce à « 20 Minutes » qu’il ira en justice pour contraindre le CHU de Reims à arrêter les traitements de Vincent Lambert…

Propos recueillis par Vincent Vantighem

— 

François Lambert, le neveu de Vincent Lambert, à Reims le 16 janvier 2014
François Lambert, le neveu de Vincent Lambert, à Reims le 16 janvier 2014 — François Nascimbeni AFP

Sept ans que cela dure. L’affaire Vincent Lambert continue de se prolonger devant les tribunaux. François, son neveu, annonce à « 20 Minutes » qu’il va déposer, ce lundi, un recours devant le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne) pour faire arrêter les traitements de son oncle, en état végétatif depuis un accident de la route survenu en 2008.

En quoi consiste ce recours exactement ?

Le 7 juillet, j’ai écrit au CHU de Reims et à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, pour les enjoindre de faire appliquer la décision d’arrêt de l’alimentation de l’hydratation de Vincent prise le 11 janvier 2014. Je n’ai eu aucun retour en deux mois. Je vais donc déposer un recours devant le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne) pour contraindre le CHU à appliquer officiellement cette décision.

Réaction : Marisol Touraine soutient l’équipe soignante de Vincent Lambert

Cette affaire n’a cessé de rebondir devant les tribunaux. Croyez-vous que votre recours a des chances d’aboutir ?

Le 11 janvier 2014, le CHU de Reims a pris la décision d’arrêter les soins de Vincent, estimant que ses lésions étaient irréversibles. Cette décision a été validée par le Conseil d’Etat puis par la Cour européenne des droits de l’homme. Si on regarde le droit et uniquement le droit, tout est clair. Pourquoi cette décision n’a-t-elle toujours pas été appliquée ?


Vincent Lambert : Récit d’un marathon judiciaire par 20Minutes

Parce que les parents de Vincent Lambert s’y opposent et que le CHU attend que la situation s’apaise…

Elle ne s’apaisera pas. Les parents de Vincent ont compris que l’intimidation fonctionnait. Je pense qu’ils vont être de plus en plus violents pour maintenir Vincent en vie. A chaque fois qu’ils sortent un argument, le CHU se couche par peur et par faiblesse… N’oublions pas que le CHU ne respecte même pas sa propre décision prise le 11 janvier 2014.

Les parents de Vincent Lambert portent plainte pour « tentative d’assassinat »

Le CHU a saisi la justice afin qu’un tuteur soit désigné pour s’occuper de votre oncle. N’est-ce pas une bonne idée ?

Non. Les décisions d’un tuteur sont contestables en justice, en appel et en cassation. Je pense donc que les uns et les autres contesteront chaque décision que ce tuteur pourrait prendre. Nous n’en sortirons pas avant des années et cela retardera d’autant plus l’échéance.

En juillet, vous avez estimé que la France était un « territoire occupé par les catholiques intégristes ». Le pensez-vous toujours ?

Oui, c’est un petit groupe issu du milieu « Pro vie » qui empêche Vincent de partir. Par le passé, ils faisaient des messes dans des hangars car même les églises leur étaient interdites ! Ils défendent une loi divine contre les lois de la République et, dans les faits, c’est leur loi qui est appliquée. Alors que je pense qu’une grande majorité silencieuse a conscience qu’il est temps de laisser partir Vincent.

La mère de Vincent Lambert conseillée par une proche de l’Opus Dei

Rachel, l’épouse de Vincent, est-elle informée de votre recours ?

Oui. Je lui en parle depuis deux mois. Mais elle ne me répond pas. La situation est extrêmement difficile pour elle. Mais je me bats car je sais que Vincent préférerait partir que de rester dans cet état.

Rachel Lambert : « Je ne sais pas si on peut encore avoir de l’espoir… »