Les recettes de grand-mère des internautes pour lutter contre les poux

VOUS TEMOIGNEZ « 20 Minutes » a demandé aux internautes de sa page Facebook quelles étaient leurs méthodes maison pour venir à bout des poux…

Charlotte Murat
— 
Illustration d'un enfant se grattant la tête à cause des poux.
Illustration d'un enfant se grattant la tête à cause des poux. — WPA/HAUTIER/SIPA

C’est la rentrée ou presque. Et avec elle vont revenir, tôt ou tard, ces petites bestioles redoutées des parents : les poux. Les enfants qui se grattent la tête, les longues séances d’épouillage, la peur que toute la famille soit contaminée... Luttons ! 20 Minutes a demandé aux internautes de sa page Facebook quelles étaient leurs astuces pour lutter contre cette vermine.

Pour la prévention : l’huile essentielle de lavande

Cette technique a été testée et approuvée par la majorité des internautes ayant répondu à la sollicitation de 20 Minutes. « Quelques gouttes dans le shampoing et malgré les nombreuses crises à l’école, il n’y en a jamais eu à la maison », précise Johanna. Si certains expliquent qu’ils mettent une goutte de cette huile essentielle sur le crâne, derrière les oreilles ou sur la nuque de leur enfant, Kelira précise qu’il vaut mieux éviter le contact direct avec la peau, surtout chez les petits. « Mettez quelques gouttes dans un pulvérisateur avec de l’eau et pulvérisez sur les cheveux », conseille-t-elle plutôt.

Eau de cologne, géranium, thym : les autres techniques de prévention

Selon Anne, « si la lavande ne fonctionne plus, il faut essayer l’huile essentielle de l’arbre à thé. C’est radical ! » Sandrine, elle, conseille la vanille. « Les poux détestent ça », indique-t-elle. Alwine et Elisabeth, quant à elles, préconisent le géranium. Si vous avez une dent contre les huiles essentielles, les internautes ont d’autres astuces. Aline raconte par exemple que sa mère lui mettait du parfum « pas trop cher » sur les cheveux, aux extraits de mûre ou de framboise. Lorène, elle, explique qu’elle « frictionne tous les matins les cheveux de [ses] enfants avec du Pétrole Hahn ». Quant à Sabine, elle utilise du thym frais : « Il faut se frotter le crâne avec quelques brins avant d’aller à l’école. C’est un répulsif naturel que ma grand-mère me faisait tous les jours. »

Pour éliminer les poux : la vinaigrette et le film alimentaire

Si aucun des traitements préventifs n’a fonctionné ou que vous lisez cet article trop tard, ne paniquez pas. La première d’entre elles est l’ingrédient des recettes de grand-mère par excellence : le vinaigre blanc. Pour éviter de brûler les cheveux et empêcher les poux de s’accrocher, on le couple avec de l’huile. De la vinaigrette, quoi ! « Je dilue du vinaigre blanc dans un peu d’eau et je le mets sur la tête comme un shampoing, explique Sylvie. Je rajoute ensuite de l’huile et j’enferme le tout dans un bonnet de bain pour passer la nuit. Le lendemain, tout est mort. »

Henné, karité, Coca : les autres techniques pour éradiquer les poux

Kathia indique qu’« après avoir absolument tout testé, une amie m’a conseillé le henné naturel. Et là, oh miracle, tout a disparu. » En gainant les cheveux, le henné empêcherait les poux de s’accrocher. Hafsa utilise la même technique. « Je prends de la poudre incolore que je mélange à l’après-shampoing associé à de l’eau tiède. Je laisse agir toute la nuit sous un bonnet et je rince le matin. Les poux sont étouffés. » Patricia, elle, badigeonne la très longue chevelure de sa fille avec un masque au karité, qu’elle laisse agir toute la nuit. Et même si ça ne fonctionne pas, au moins sa fille aura les cheveux doux. Enfin, Lisa assure que se laver les cheveux au Coca et laisser poser une demi-heure avant son shampoing habituel est tout aussi efficace. Si vous comptez utiliser cette technique, dans le doute, parlez-en à votre pharmacien. Comme pour toutes les autres, d’ailleurs. Et n’oubliez pas le traditionnel peigne anti-poux.