#Budgetdelarentrée: Pour Emmanuelle, mère de quatre enfants, «C’est plus cher que Noël»

VOUS TEMOIGNEZ Toute la semaine, « 20 Minutes » s’intéresse au budget de rentrée des Français...

Charlotte Murat

— 

Illustration d'un couple tenant un ticket de caisse de supermarché.
Illustration d'un couple tenant un ticket de caisse de supermarché. — DURAND FLORENCE/SIPA

Emmanuelle ne travaille pas, a un mari militaire et quatre enfants qui s’apprêtent à rentrer en 5e, 6e, CM1 et grande section de maternelle à Bernay (Eure). Cette dynamique mère de famille mène la rentrée tambours battants, jonglant avec les besoins de chacun de ses enfants et un budget qu’il faut serrer au plus près. « C’est la période de l’année qui coûte le plus cher, plus que Noël parce que tout tombe en même temps. »

Fournitures, vêtements, activités extrascolaires… Décrivez-nous votre budget pour la rentrée

Allocations : 950 euros par mois d’allocations familiales et 1200 euros à la rentrée. « Sans l’argent de la CAF ça serait compliqué, mais on pourrait quand même se débrouiller. »

Achats de la rentrée 500 euros de fournitures scolaires et 100 euros de vêtements par enfants. « Ca fait un sacré budget, n’est-ce pas ? », sourit Emmanuelle. Cette année, elle a acheté trois cartables à 45 euros, trois trousses à 10 euros, 50 euros d’affaires de sport pour trois enfants et une calculatrice à 20 euros. « On attend toujours le versement de l’Allocation rentrée scolaire (ARS) pour faire nos achats. Et mes enfants ont la chance d’avoir un grand-père qui nous aide pour les achats de la rentrée. »

Comment faire des économies ? « Nous avons la chance d’avoir des enfants qui comprennent nos limites budgétaires et qui ne sont pas attirés par les marques. » Les fournitures qui peuvent l’être sont réutilisées d’une année sur l’autre, les vêtements passent d’un enfant à l’autre et Emmanuelle fait beaucoup de choses elle-même. « Je leur couds des trousses, des sacs, etc. Dans la famille, nous préférons le fait main et mes enfants aiment bien avoir des objets totalement uniques. »

Frais de scolarité : 50 euros par mois et 400 euros de cantine par mois. « On a fait le choix de les mettre dans le privé, ce qui représente la moitié des allocations par mois. Mais comme ils sont tous dans la même école, on bénéficie d’une réduction. » La famille doit également débourser 400 euros pour le séjour au ski organisé par le collège pour les 6e. « Comme ce sont des vacances que nous ne nous offrirons jamais en famille, nous faisons partir nos enfants avec l’école. » Comme toujours, Emmanuelle a un truc pour limiter les frais. « Ma fille aînée a été la première à partir l’année dernière. Nous lui avons acheté une tenue complète dans des tons très neutres, comme ça mon fils peut s’en servir cette année. »

Activités extrascolaires : Unss (Union nationale du sport scolaire) 32 euros ; judo : 260 euros ; arts plastiques : 130 euros ; théâtre : 130 euros. « Nous tenons à ce que nos enfants aient des activités extrascolaires. Ils ont besoin d’avoir une vie en dehors de l’école. »

Au final, stressante financièrement pour la famille, la rentrée ? « Pas du tout. Elle est déjà source de stress pour les enfants, alors les parents doivent positiver. »