Attaque dans un Thalys: «Ils nous ont totalement ignorés», affirme Jean-Hugues Anglade

TERRORISME Invité de RTL ce dimanche matin, le comédien a de nouveau réitéré ses reproches à l'égard du personnel du Thalys...

F.P.

— 

Jean-Hugues Anglade.
Jean-Hugues Anglade. — AFP

Il avait reproché aux agents ferroviaires d’avoir « abandonné » les passagers… Ce dimanche matin, le comédien Jean-Hugues Anglade, présent à bord du Thalys attaqué vendredi soir, a persisté dans sa version des faits sur les ondes de la radio RTL. « J’ai vu la proximité de mon exécution, et je l’ai vue pour ma compagne et mes enfants «, a raconté l’acteur. (…) On a tout fait pour essayer de s’en sortir, mais on ne peut pas sortir d’un TGV qui ne veut pas vous laisser sortir. »

« Une fuite sans prévenir les passagers des évènements »

Le comédien de Braquo s’est dit de nouveau « surpris par une fuite très soudaine du personnel de bord. J’ai vu deux hôtesses courir tête baissée se réfugier dans la cabine du conducteur de la motrice. » Une fuite « qui s’est faite sans prévenir les passagers des événements », et « sans nous demander de nous protéger en nous mettant soit à plat ventre, soit sous les fauteuils. Ils nous ont totalement ignorés », estime le comédien.

Jean-Hugues Anglade a raconté alors saisi la réel teneur du drame qui se jouait lorsqu’une une femme est passée en criant « he is shooting, he is shooting, he is shooting » (« il est en train de tirer »). « Nous avons essayé de forcer la porte pour entrer dans la cabine de la motrice, mais l’accès nous était complètement refusé, et des forces contraires poussaient la porte pour nous empêcher de pénétrer. »

Jean-Hugues Anglade a qualifié de « contre-verité » la version de la direction de Thalys affirmant que le personnel avait parfaitement réagi. Guillaume Pépy, le patron de la SNCF, a proposé de recevoir Jean-Hugues Anglade dès ce dimanche 23 août.