Attaque dans un Thalys: Qui est Ayoub El Khazzani, identifié par ses empreintes digitales?

PORTRAIT Ce Marocain de 25 ans avait été signalé par les services espagnols et fiché par le renseignement français...

T.L.G. avec AFP

— 

Une fusillade a fait deux blessés dans un Thalys à Arras, le 21 août 2015.
Une fusillade a fait deux blessés dans un Thalys à Arras, le 21 août 2015. — RAFAEL BENAMRAN / AFP

La piste de l’islamisme radicale se confirme. L’homme arrêté après l’attaque manquée dans un Thalys vendredi est bien Ayoub El Khazzani a été identifié par divers éléments matériels, dont ses empreintes digitales. S’il nie toute visée terroriste, le suspect aurait pourtant été signalé par les services de renseignement espagnols comme appartenant à la mouvance islamiste radicale et fiché par le renseignement français.

Selon ses premières déclarations aux enquêteurs vendredi soir, dévoilées par le Parisien, Ayoub El Khazzani nierait tout motif terroriste. «Il ne comprend pas pourquoi cette histoire a pris une telle ampleur», déclare son avocate au quotidien. «Lui dit avoir voulu rançonner les passagers de ce Thalys et rien d'autre. Il nie toute dimension terroriste à son geste. Cela le ferait presque rigoler.» Si le suspect, qui s'exprime par le biais d'un interpète, reconnaît «avoir voyagé en Espagne, à Andorre, en Belgique, en Autriche en Allemagne et avoir fait un passage en France», il nie en revanche «s'être rendu en Turquie et encore plus en Syrie». Une version bien différente des éléments en possession des enquêteurs.

Qui est ce Marocain dont les motivations restent encore floues?

>> Suivez l’évolution de ce samedi en direct

Originaire de Tanger, Ayoub El Khazzani a passé sept ans en Espagne où il était déjà connu des services de police. L’homme, qui soufflera ses 26 bougies le 3 septembre prochain, a vécu en 2013 et jusqu’en mars 2014 à Algesiras, en Andalousie (sud de l’Espagne), après avoir passé plusieurs années à Madrid. Il était connu pour trafic de drogue, selon une source des services antiterroristes espagnols. Il a d’ailleurs été trois fois en détention provisoire, selon El Pais.

Ayoub El Khazzani a été signalé en février 2014 par les services espagnols à leurs confrères français comme appartenant à la mouvance islamiste radicale. Depuis 2015, il résidait en Belgique et c’est à Bruxelles qu’il est monté à bord du Thalys.

Le suspect se serait rendu en Syrie

Plus d’un an plus tard, le 10 mai 2015, il était localisé à Berlin, où il embarquait pour la Turquie, selon les renseignements français, qui auraient appris ensuite des Espagnols que cet homme était installé en Belgique.

Selon Madrid, le suspect serait en fait parti de France pour se rendre en Syrie et serait ensuite revenu dans l’Hexagone, mais les services espagnols disent ne pas en avoir informé la France parce qu'« ils ne le savaient pas à l’époque ».