Fusillade dans un Thalys: Le train, lieu privilégié d'attaques terroristes

TERREUR Si le caractère terroriste de la fusillade de vendredi dans un Thalys se vérifie, l'attaque viendra rejoindre une longue liste d'attentats commis dans les trains...

Florence Floux

— 

L'Espagne se replonge jeudi dans la pire tragédie terroriste de son histoire, avec l'ouverture à Madrid du méga-procès des 29 accusés des attentats islamistes du 11 mars 2004 (191 morts), revendiqués au nom d'Al-Qaïda.
L'Espagne se replonge jeudi dans la pire tragédie terroriste de son histoire, avec l'ouverture à Madrid du méga-procès des 29 accusés des attentats islamistes du 11 mars 2004 (191 morts), revendiqués au nom d'Al-Qaïda. — Jack Guez AFP/Archives

Alors que le suspect de la fusillade dans un Thalys reliant Amsterdam à Paris, vendredi, est toujours entendu par les services antiterroristes ce samedi matin, la piste de l’attentat semble de plus en plus plausible.

>> Tous les événements de la journée en direct

Si les informations qui ont filtré concernant l’individu -un Marocain ou homme d’origine marocaine de 26 ans ayant séjourné en Syrie et fiché par les services, selon la presse ibérique- se révèlent exactes, l’attaque qui s’est produite dans le Thalys viendra s’ajouter à la longue liste des attentats commis dans des trains. 20 Minutes remonte le temps.

>> Ce que l’on sait du suspect

29 mars 1982. Attentat du Capitole. Les « amis de Carlos » revendiquent cette attaque terroriste dans un train reliant Paris à Toulouse. Aux alentours de 18h, une bombe placée dans une valise à l’intérieur du train explose, faisant 5 morts et 29 blessés. Le terroriste Carlos, qui nie toute implication dans cet attentat, a été condamné en 2011 en première instance puis à nouveau en 2013 en appel pour ces faits.

25 juillet 1995. Attentat du RER B à Saint-Michel. Pour la première fois, le Groupe islamique armé (GIA) algérien frappe en France, au coeur de la capitale. En pleine heure de pointe, vers 17h, une bombe explose dans le RER B près de la station Saint-Michel - Notre-Dame. La configuration des lieux rend très difficile l’évacuation des blessés. L’attentat tue 8 personnes et en blesse 117.

26 août 1995. Tentative d’attentat sur une ligne TGV. Une bombe est découverte sur les voies près de Lyon. La police soupçonne rapidement le groupe de Khaled Kelkal.

17 octobre 1995. Attentat du RER C. Aux alentours de 7h, une bombe explose entre les stations du RER C Musée d’Orsay et Saint-Michel. Trente personnes sont blessées.

3 décembre 1996. Attentat du RER B à Port-Royal. Bien que l’attaque n’a pas été revendiquée, une lettre du GIA adressée à Jacques Chirac reçue peu après demande la libération d’un détenu. Là encore, une bonbonne de gaz explose dans le RER en gare de Port-Royal. Le bilan est de quatre morts et 91 blessés.

11 mars 2004. Attentats de Madrid. Il est 7h30 lorsque des bombes explosent presque simultanément aux gares d’Atocha, El Pozo del Tio Raimundo et Santa Eugenia ainsi que dans un train qui se trouve alors près de la gare d’Atocha. D’autres explosifs n’ayant pas explosé sont retrouvés par la suite, laissant imaginer le pire s’ils avaient fonctionné. Le bilan de 191 morts fait de ces attentats dans des trains de banlieue l’un des plus sanglants jamais commis en Europe. En 2007, une trentaine d’islamistes sont jugés coupables et condamnés.

7 juillet 2005. Attentats de Londres. Peu avant 9h, quatre terroristes se font exploser dans des trains de la capitale anglaise -et un bus- tuant 56 personnes et en blessant 700. Plusieurs personnes en lien avec Al-Qaida ont été arrêtées.