Oise: Une usine d’éponges prend feu

INCENDIE Les flammes ont été maîtrisées dans l’usine Spontex…

A.Ch. avec AFP

— 

Google map de Beauvais (Oise).
Google map de Beauvais (Oise). — GOOGLE MAP

Une partie de l'usine de Beauvais (Oise) du fabricant d'éponges ménagères Spontex a pris feu mardi matin et quelque 80 pompiers ont réussi, en milieu de matinée, à maitriser l'incendie qui n'a fait aucun blessé parmi la soixantaine d'employés, a-t-on appris de sources concordantes. «Le feu a été constaté aux alentours de 08h30. Immédiatement les pompiers sont intervenus. L'incendie a été éteint vers 10h30, et le site restera en surveillance tout l'après-midi», a indiqué à l'AFP un porte-parole de la préfecture de l'Oise.

Un gros panache de fumée

«L'incendie a touché l'extracteur de fumée qui est au pied d'une des cheminées de l'usine, ça s'est propagé à une partie des installations juste à côté, donc s'est dégagé un gros panache de fumée visible de loin», a rapporté le Centre opérationnel d'incendie et de secours (Codis) de l'Oise, selon lequel il n'y a eu aucun blessé. «Il y avait une soixante d'employés sur place. L'usine n'a pas été évacuée» et le personnel a été évacué loin du sinistre, a précisé la préfecture, ajoutant que «le site était en maintenance d'exploitation, l'usine est ouverte mais ne produit plus jusqu'au 24 aout».

Site déclassé Seveso

«Le feu a été déclenché en raison d'une opération de maintenance sur un dispositif de filtrage de fumée, composé essentiellement de matière plastique», a encore expliqué le porte-parole. Le site était classé «Seveso» (du nom d'une directive européenne exigeant une surveillance particulière pour des sites industriels sensibles) mais ne l'est plus depuis plusieurs mois, selon la préfecture. «L'un des critères est le volume de stockage d'un certain type de produit, or l'usine a diminué son stockage, ce qui a fait qu'elle a été déclassée», a affirmé le porte-parole.

La fumée n'était pas toxique, et des analyses de l'air ont été réalisées à Beauvais sans qu'aucune pollution particulière n'ait été détectée. Les agents de maintenance de l'usine ont pu reprendre le travail sitôt l'incident terminé.