Yvelines: Un homme soupçonné d’avoir enterré sa chienne vivante

FAITS DIVERS Heureusement, l’animal a survécu…

A.Ch.
— 
Carrières-sur-Seine, dans les Yvelines.
Carrières-sur-Seine, dans les Yvelines. — Google maps

Un acte de pure cruauté : un homme est soupçonné d’avoir enterré sa chienne vivante ce samedi à Carrières-sur-Seine, dans les Yvelines. Un riverain qui promenait son chien rue Claude Monet samedi après-midi a été alerté par son animal, qui s’est mis à explorer un terrain vague. « Sans doute a-t-il senti qu’un drame se nouait près de lui », a commenté son propriétaire. En s’approchant de l’endroit où son chien était en train de fourrager, le maître a eu la surprise de découvrir un museau de chien qui sortait de terre, rapporte Le Parisien. Il creuse et découvre alors un chien de grande taille, un Dogue de Bordeaux, recouvert de pierres et attaché à un sac rempli de gravats.

La chienne était déshydratée et en état de choc lorsque la police est arrivée sur les lieux. Immédiatement conduite à la clinique vétérinaire de Levallois-Perret, ses jours ne sont pas en danger. Le tatouage de l’animal a permis à la police de retrouver le maître, qui a aggravé son cas en insultant les policiers venus l’interpeller pour le placer en garde à vue. Il a nié tous les faits qui lui étaient reprochés et assuré que la chienne s’était échappée. Une thèse qu’il aura du mal à défendre lors de son procès pour cruauté envers un animal, qui se tiendra en mars 2016 : la chienne, âgée de dix ans, souffait d’arthrose et aurait eu du mal à prendre seule la poudre d’escampette.