La visite à Disneyland cachait l’achat de dix kilos d’héroïne

INFO «20 MINUTES» Un couple de Brestois a été incarcéré dimanche pour trafic de stupéfiants…

William Molinié
— 
Photomontage de la police judiciaire montrant la drogue interceptée à Brest.
Photomontage de la police judiciaire montrant la drogue interceptée à Brest. — Police judiciaire

Drôle de mélange. Sous le gros nounours en peluche et les deux énormes boas, de l’héroïne et de la cocaïne. Un Brestois de 35 ans et sa compagne de 25 ans ont été écroués dimanche pour trafic de stupéfiants après avoir acheté 10kg d’héroïne et 1,4kg de cocaïne en région parisienne au cours d’une sortie familiale à Disneyland, a appris 20 Minutes de sources policières

Voilà un an que les policiers de la PJ de Brest (Finistère) filaient ce couple, originaire de Quimper, implanté dans l’agglomération. « Ils prenaient des précautions pour déjouer les surveillances », explique une source policière. Les enquêteurs savaient qu’ils avaient fait plusieurs voyages en région parisienne pour se fournir en drogue qu’ils revendaient dans le Finistère. Mais ils n’étaient jamais parvenus à les surprendre en flagrant délit.

Il achète la drogue, elle va à Disneyland

Jusqu’à cette soirée du mercredi 29 juillet. Au cours d’une surveillance discrète, les policiers se rendent compte que l’homme et la femme se répartissent entre deux voitures avec leurs deux enfants en bas âge. « Ils étaient en configuration voiture ouvreuse, voiture porteuse », rapporte un enquêteur.

Arrivé en région parisienne, le convoi se sépare en deux voitures. La mère part avec les deux enfants à Disneyland, tandis que le père, lui, va acheter la drogue dans un lieu que la police ne souhaite pas divulguer. « Puis ils reviennent chez eux avec des grosses peluches et de la drogue, plein le coffre, l’héroïne étant répartie en pains de 500g », ajoute cette source.

Les enfants pris en charge par la famille

« Evidemment, cette virée en famille avait pour but de ne pas éveiller les soupçons sur le réel objet de ce voyage », appuie-t-on à la PJ. Interpellé devant chez eux, l’homme et sa compagne ont fait quatre jours de garde à vue avant d’être écroués, tous deux en état de récidive légale, à Brest dimanche soir.

Le père de famille faisait l’objet d’un mandat d’arrêt dans une précédente affaire de trafic de stupéfiants. Les deux enfants, âgés de 2 et 4 ans, ont été pris en charge par la famille. Avant une éventuelle décision de placement par un juge aux affaires familiales.