Indre: Un gendarme se suicide avec son arme de service

FAITS DIVERS Il s'agirait du sixième suicide de gendarme en un peu plus d'un mois...

20 Minutes avec agences
— 
Illustration d'un gendarme, de la gendarmerie.
Illustration d'un gendarme, de la gendarmerie. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Un gendarme de 44 ans s’est donné la mort, ce samedi matin, avec son arme de service dans le logement de fonction qu’il occupait au sein de la caserne de Vatan, dans l’Indre.

« On a perdu un gendarme, un citoyen très intégré qui prenait part aux opérations de prévention dans les écoles (…) Je suis choquée, attristée, c’est très violent pour nous », a déclaré, ce dimanche, la maire de la commune, Clarisse Pépion.

Un passage à l’acte motivé par « des raisons personnelles et non professionnelles »

Interrogé, le centre opérationnel de gendarmerie (COG) du département a, pour sa part, indiqué que ce suicide était motivé par « des raisons personnelles et non professionnelles ».

Selon l’association Gendarmes et Citoyens, qui se présente comme la « première association de représentation des gendarmes », il s’agit du sixième suicide de gendarme en France en un peu plus d’un mois.