Attentat manqué de Villejuif: Trois personnes auraient été placées en garde à vue

ENQUETE Elles seraient soupçonnées d'avoir acheté la voiture de Sid Ahmed Ghlam, selon iTELE...

F.F.
— 
Une voiture de police le 22 avril 2015 à Paris devant la résidence universitaire où vit Sid Ahmed Ghlam, soupçonné d'avoir voulu préparer un attentat
Une voiture de police le 22 avril 2015 à Paris devant la résidence universitaire où vit Sid Ahmed Ghlam, soupçonné d'avoir voulu préparer un attentat — KENZO TRIBOUILLARD AFP

L’enquête sur les éventuelles complicités de Sid Ahmed Ghlam, principal suspect dans l’attentat déjoué de Villejuif, en avril dernier, se poursuit. D’après iTELE, trois personnes auraient été placées en garde à vue lundi au quai des Orfèvres, à Paris. Elles seraient toujours entendues par les services de police ce vendredi, selon la chaîne.

Les autorités les soupçonneraient d’avoir fourni un « soutien logistique » à Sid Ahmed Ghlam, mis en examen pour l'« assassinat » d’Aurélie Châtelain et « tentative d’assassinat » « tentative d’assassinats » en relation avec une entreprise terroriste. Il serait aux trois individus d’avoir notamment acheté la voiture de l’étudiant algérien.

Le code pénal prévoit une durée de garde pouvant atteindre jusqu’à 96h en cas de suspicion de terrorisme.

D'autres personnes avaient déjà été placées en garde à vue peu de temps après l'arrestation de Sid Ahmed Ghlam.