Indre-et-Loire: Le cadavre flottant était en fait une poupée gonflable

FAITS DIVERS Le jouet sexuel ressemblait effectivement à un corps de femme dénudée...

W.M.

— 

Illustration d'une voiture de gendarmerie.
Illustration d'une voiture de gendarmerie. — G.Michel/SIPA

Une affaire qui fait… pshiiit ! En fin de semaine dernière, les gendarmes de Langeais (Indre-et-Loire) sont appelés par un pêcheur paniqué par ce qu’il a vu, raconte la maréchaussée sur son compte Facebook local.

L’homme leur explique avoir aperçu le corps d’une femme dévêtue immobile. Selon lui, elle était vraisemblablement décédée ».

« On en souriait encore »

Capture d’écran du Facebook de la gendarmerie - 20 Minutes

 

Une patrouille de gendarmes se rend alors sur les lieux. En arrivant sur place, ils trouvent effectivement à l’endroit indiqué une masse qui pourrait correspondre à un corps de femme dénudée.

Sauf que vu de plus près, il s’agissait en fait d’une poupée gonflable. « Après la peur, et une fois découvert le mannequin, on en souriait encore à la brigade », écrivent les gendarmes.