Que faire en cas de piqûre de guêpe?

CONSEILS «20 Minutes» vous donne quelques astuces pour réagir face aux piqûres de guêpes…

Claire Chédeville
— 
Une guêpe, plongée dans un pot de miel.
Une guêpe, plongée dans un pot de miel. — AFP PHOTO DDP/MICHAEL URBAN GERMANY OUT

Avec l’été, les insectes sont de retour. Certains sont inoffensifs tandis que d’autres peuvent piquer et provoquer une forte douleur. C’est le cas des guêpes qui rôdent notamment à l’affût de nourriture. 20 Minutes vous donne quelques conseils pour mieux réagir en cas de piqûre.

Loire : Un homme décède après une piqûre de guêpe

Eviter de se faire piquer

« Je pense que le meilleur des conseils c’est de faire attention dans les endroits sensibles, explique Alain-Michel Béa, entomologiste. Elle se cache souvent dans les buissons ou dans les feuilles. » La guêpe est un insecte très agressif. Si elle est dérangée par l’Homme, elle peut piquer à plusieurs reprises. Ne vous promenez pas pieds nus dans les herbes au risque d’avoir une mauvaise surprise.

Mais la guêpe aime aussi le sucre et la viande. Au cœur de l’été, quand les repas en terrasses et les barbecues font fureur, ces insectes en profitent pour se glisser dans vos verres de vin ou dans des fruits sucrés. « C’est à ce moment-là que le risque est important car la guêpe peut-être avalée, dans ce cas il faut immédiatement courir aux urgences », insiste l’entomologiste.

Utiliser un remède de « grand-mère »

Vous venez de vous faire piquer et la douleur est intenable ? Certaines astuces existent pour un soulagement rapide. L’aspi-venin vendu en pharmacie se fixe sur la piqûre et fait ressortir le venin de votre organisme pour diminuer la douleur. En revanche, « mettre du vinaigre sur la plaie pour moi ça ne marche pas. Le mieux c’est de prendre de l’homéopathie (Apis Mellifica 9CH et Ledum Palustre 9CH) », souligne Alain-Michel Béa. Certains considèrent également que l’oignon ou l’ail aurait un effet neutralisant sur le venin de guêpe : il suffirait de le frotter sur la zone à traiter. Un autre petit « truc », conseillé par le site France Guêpes c’est de « détruire le venin par la chaleur en approchant une cigarette (sans se brûler) à côté de la piqûre. »

Après plusieurs jours, si la piqûre grossit, s’infecte ou enfle, il faut se rendre sans tarder chez le médecin qui vous prescrira peut-être des corticoïdes ou des antihistaminiques nécessaires à la guérison de la blessure.

Consulter un médecin

Mais en cas d’allergie, de piqûres multiples ou de réactions inquiétantes comme un gonflement au niveau de la gorge, il faut absolument se tourner vers les secours le plus vite possible (Pompier : 18, Samu : 15 ou Urgences médicales : 112). « On ne peut pas savoir si l’on est allergique avant d’être piqué et l’allergie peut même se développer après une piqûre. Si les membres doublent de volume dans les minutes qui suivent, la victime est en train de faire un œdème de Quincke, il faut absolument aller aux urgences », explique Alain-Michel Béa. Idem, en cas de difficulté respiratoire, contactez le Samu ou les pompiers pour donner les détails des effets de la piqûre de l’insecte.