Feux de forêt: Cinq règles de base pour lutter contre la «bêtise»

BON SENS L’ONF est chargé à longueur d’année de surveiller la forêt…

W.M.

— 

Incendie de forêt le 24 juillet 2015 à Saint-Jean d'Illac à une vingtaine de km de Bordeaux
Incendie de forêt le 24 juillet 2015 à Saint-Jean d'Illac à une vingtaine de km de Bordeaux — MEHDI FEDOUACH AFP

Six cents hectares déjà partis en fumée depuis vendredi dans le Sud-Ouest. Le président de la République a appelé ce lundi dans le Var à « être vigilant partout en France » et a lancé un « appel à des comportements de bon sens […] parce que c’est l’inadvertance, la négligence, la bêtise qui explique le plus souvent les départs de feu ». Quelques conseils de base…

Gironde : Prévenir les feux de forêt alors que plus de 350 hectares ont déjà brûlé en 2015

  • Respecter les arrêtés préfectoraux

Chaque année, les préfectures dressent les zones interdites à la circulation. « Il faut les respecter et ne pas circuler dans les massifs forestiers qui tombent sous le coup d’un arrêté », souligne-t-on à l’Office national des forêts (ONF). Les zones accessibles sont disponibles sur les sites internet des préfectures.

  • Ne pas fumer

« Un mégot jeté en bord de voie peut enflammer rapidement les herbes sèches, les arbustes et la forêt toute proche », poursuit l’ONF. Ce conseil s’applique aux randonneurs mais aussi (surtout) aux automobilistes tentés de lancer par la fenêtre leur mégot de cigarette.

  • Pas de barbecue

Les barbecues sont interdits par exemple dans le Languedoc-Roussillon et la région PACA pendant la saison d’été. « Sauf évidemment s’ils sont collés à la maison et réglementaires », précise-t-on à l’ONF.

  • Débroussailler tout au long de l’année

Pour éviter la propagation des incendies de forêts, il est recommandé de débroussailler au mieux et régulièrement les parcelles. L’ONF prend des mesures spécifiques de sylviculture, d’équipements et de réalisation de travaux de protection des massifs exposés aux risques : pistes citernes, débroussaillements… Mais attention, brûler des végétaux dans son jardin en pleine saison est risqué. « Car un feu mal éteint peut couver très longtemps », appuie le spécialiste des forêts.

  • Oubliez les feux d’artifice

Ils sont « des causes fréquentes d’incendie », rappelle l’ONF. Les pétards, les fusées des feux d’artifice ainsi que les jeux avec des allumettes sont vivement déconseillés l’été dans les régions sèches boisées.