Commentaires injurieux: Boulanger présente ses excuses et lance un audit interne

COMMUNICATION DE CRISE Des commentaires inappropriés avaient été décelés dans les fichiers clients du groupe de distributions

20 Minutes avec AFP

— 

L'enseigne de la chaine de magasins Boulanger
L'enseigne de la chaine de magasins Boulanger — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Opération pardon. Dans un communique publié ce samedi, le groupe de distribution Boulanger a présenté ses excuses pour des commentaires injurieux à l’égard de ses clients et va lancer un audit interne.

 

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) avait indiqué jeudi avoir relevé 5.828 commentaires dans des fichiers clients qualifiés de « non pertinents » comme : « client chiant, très con, n’a pas de cerveau, grosse connasse qui se croit tout permis, casse-couilles, folle, fort accent africain, de confession juive, problème cardiaque ou alcoolique ».

« J’ai été tout d’abord choqué et surpris des informations communiquées par la Cnil. Les faits sont rares mais vrais. Nous ne devons pas nous défausser devant ce manquement grave », a réagi Etienne Hurez, le directeur général de Boulanger, cité dans le communiqué. Il a ajouté présenter « toutes [ses] excuses » pour des « commentaires inacceptables ».

Le groupe a mis en place un audit interne pour rechercher l’origine des actes pointés du doigt et assure qu’il se conformera aux demandes et exigences de la Cnil au plus tard le 15 octobre.

Cette dernière avait donné trois mois à Boulanger pour que ne puissent plus être enregistrés dans ses fichiers de commentaires excessifs sur sa clientèle, sous peine de risquer une sanction.

Implantée à Fretin (Nord), la société Boulanger gère des magasins partout en France et emploie 8.000 personnes.