Eleveurs: L'Espagne «proteste» après des agressions de camionneurs en France

AGRICULTURE Le ministère des Affaires étrangères espagnol appelle la France à faire respecter le droit à « la libre circulation des personnes et des marchandises »…

A.B. avec AFP
— 
Les barrages des éleveurs se lèvent autour de Caen
Les barrages des éleveurs se lèvent autour de Caen — Rebecca Martin, OP, Farid Addala AFPTV

L’Espagne a protesté vendredi auprès de la France et fait part de sa « grande inquiétude » après des agressions ayant visé au moins trois camions, dans le cadre du mouvement de contestation des éleveurs français.

« Le gouvernement d’Espagne condamne l’agression (…) dont ont été victimes trois camions espagnols qui transportaient du porc », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, appelant la France à faire respecter le droit à « la libre circulation des personnes et des marchandises ».

« D’autres camions, d’autres nationalités de l’Union européenne » visés

Selon Madrid, les agressions, dont la nature n’est pas précisée, se sont produites non loin de Poitiers, en Normandie et en Bretagne, dans l’ouest de la France. Ce type d’agressions, poursuit-on de même source, « a visé d’autres camions, d’autres nationalités de l’Union européenne », indique le ministère.

« L’Espagne exhorte les autorités françaises à adopter des mesures (…) garantissant la libre circulation des personnes et des biens, l’un des principes de base de l’Union européenne, en toute sécurité », indique-t-on de même source.

Le faible niveau des prix du lait et des animaux de boucherie a suscité un mouvement de protestation des éleveurs français, qui ont érigé à partir de la mi-juillet des barrages avec leurs tracteurs sur de nombreuses routes.

La plupart de ces barrages ont été levés jeudi soir, mais plusieurs laiteries de l’ouest de la France ont été bloquées vendredi matin.