Rassemblement d'amis de Vincent Lambert et de membres d'un collectif devant le CHU de Reims, le 27 juin 2015
Rassemblement d'amis de Vincent Lambert et de membres d'un collectif devant le CHU de Reims, le 27 juin 2015 — Francois Nascimbeni AFP

SOCIETE

Affaire Lambert: Le médecin demande la mise sous protection judiciaire de Vincent Lambert et de son équipe

Nouveau rebondissement ce jeudi dans l'Affaire Vincent Lambert...

Le médecin Daniel Simon  qui s'occupe de Vincent Lambert a demandé ce jeudi au procureur de la République de Reims le placement sous protection judiciaire de son patient qui aurait fait l'objet d'un projet d'enlèvement. Elle a également demandé la mise sous protection de son service qui aurait fait l'objet de menaces.

Contrairement à ce qui était attendu, l’équipe médicale de l’hôpital Sébastopol de Reims (Marne) qui avait convoqué, ce jeudi, les proches de Vincent Lambert, n'ont donc pas décidé d’arrêter les soins du patient en état végétatif depuis un accident de la route en 2008.

C'est un nouveau coup de théâtre dans cette affaire. Mercredi 15 juillet, le docteur Daniéla Simon avait en effet annoncé à la famille de Vincent Lambert sa volonté de relancer la procédure d’arrêt des traitements validée par le Conseil d’Etat, en 2014, puis par la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) en juin. Elle devait au préalable recueillir l’avis de deux médecins – un membre du CHU de Reims et un « extérieur » – chargés d’examiner une dernière fois le dossier médical de cet homme, aujourd’hui, âgé de 38 ans.