La Réunion : Un surfeur gravement mordu au bras par un requin

ATTAQUE

A.B. avec AFP

— 

Un requin attaque un surfeur sur le spot de Saint-Leu à La Réunion, le mordant sévèrement au bras droit
Un requin attaque un surfeur sur le spot de Saint-Leu à La Réunion, le mordant sévèrement au bras droit — Richard Bouhet AFP

Un requin a attaqué mercredi un surfeur sur le spot de Saint-Leu, le mordant sévèrement au bras droit, a-t-on appris auprès des pompiers.

Un « beau morceau de bras arraché »

Âgé d’une quarantaine d’années, l’homme a eu un « beau morceau de bras arraché », ont indiqué des témoins. Un garrot lui a été rapidement posé et il a été pris en charge conscient par le Smur et les pompiers.

La victime est décrite comme un « surfeur régulier » par les maîtres-nageurs sauveteurs (MNS) de Saint-Leu. L’attaque s’est produite dans une « eau claire » et dans de « très bonnes conditions » météo, précisent-ils.

L’attaque a eu lieu un an jour pour jour après celle dont avait été victime Vincent, 51 ans, attaqué par un squale alors qu’il surfait lui aussi sur le même spot situé à Saint-Leu.

La quatrième attaque de l'année

Ce drame est le quatrième de l’année 2015. En février, Talon, 22 ans, a été mortellement mordue par un requin-tigre à l’Etang-Salé. Le 12 avril, Elio Canestri, 13 ans et valeur sûre du pôle espoir de surf, a été tué par un squale alors qu’il surfait sur le spot des Brisants. Le 1er juin dernier, Eddy, 47 ans, a été attaqué par un requin au Port. Il avait survécu mais avait été gravement mordu au bras.

L’attaque de ce mercredi est la 18e depuis 2011. Sept d’entre elles ont été mortelles. Depuis juillet 2013, la baignade et les activités nautiques sont interdites par arrêté préfectoral hors lagon et hors zones surveillées. Le spot de Saint-Leu ne fait pas partie de ces secteurs autorisés.