Les fortes chaleurs s'abattent à nouveau sur la France

METEO Le Rhône et la Drôme ont été placés en alerte canicule...

N.Beu.

— 

Des enfants jouant avec des jets d'eau place Place Antonin Poncet à Lyon pendant la canicule, le 4 juillet. Crédit:KONRAD K./SIPA
Des enfants jouant avec des jets d'eau place Place Antonin Poncet à Lyon pendant la canicule, le 4 juillet. Crédit:KONRAD K./SIPA — SIPA

La canicule, épisode 2. Ce jeudi débute une nouvelle période de fortes chaleurs dans de nombreuses régions de France. Deux départements, la Drôme et le Rhône, ont été placés en alerte canicule par les préfectures.

La chaleur touche surtout le Nord et l’Est du territoire. « Les températures pourraient atteindre des pointes de l’ordre de 38 à 39°C en Auvergne, dans le couloir rhodanien, en Bourgogne et dans le Centre, notamment dans le Limousin », indique Météo France.

Quant aux Parisiens, ils doivent s’attendre à voir le mercure monter jusqu’à 37°C. La nuit, les températures ne descendront pas sous les 20°C dans les villes où les températures maximales auront été relevées.

Un week-end moins chaud

Dans le Rhône en particulier, où le mercure doit atteindre jeudi après-midi un pic de 40 degrés, notamment dans Lyon intra-muros, les minimales nocturnes ne seront pas inférieures à 21 degrés. Il s’agit d’ailleurs du seul département en vigilance orange. Dans le département voisin de la Drôme, très proche de la vigilance orange, les températures avoisinent depuis trois jours les 21°C la nuit et les 36 à 38°C en journée.

Vendredi, les températures devraient diminuer de manière générale. Les fortes chaleurs persisteront toutefois sur le flanc Est du pays, en Alsace, Franche-Comté et sur une partie du Dauphiné, selon Météo France. Dans le Rhône et le sud de la Bourgogne, les températures seront toujours de l’ordre de 35°C à 38°C. La fin de la vigilance orange dans le Rhône est programmée à 21h ce jour-là.

Ce week-end, les températures devraient ensuite baisser. Un temps orageux attend notamment les Français des Pyrénées au Nord-Est. La plupart des régions devraient mieux respirer, mais les températures minimales resteront cependant élevées samedi matin dans certains départements, notamment le Rhône.