Les immanquables du jour: 50 Cent ruiné, une Maserati trop rapide et Pluton étonnante

ACTU Les infos qu'il ne fallait pas manquer ce mercredi 15 juillet...

David Blanchard
— 
50 Cent fête son anniversaire à Las Vegas, le 11 juillet 2015
50 Cent fête son anniversaire à Las Vegas, le 11 juillet 2015 — MediaPunch/REX Shutters/SIPA

Vous n’avez pas tout suivi de l’actualité de ce mercredi ? Pas de panique, la rédaction de 20 Minutes vous a concocté ce cocktail de rattrapage.

L’article le plus lu du jour : 50 Cent demande son placement en faillite personnelle

Jackson Curtis, aka 50 Cent, ne vaut-il plus un penny ? Le rappeur a demandé à être placé en faillite personnelle, suite à sa condamnation à une amende de cinq millions de dollars. « Cela veut dire que vous réorganisez votre argent, et ça permet d’empêcher des choses que vous ne voulez pas voir arriver. J’ai une bonne équipe de conseillers juridiques. Vous n’avez pas à vous faire de souci », a-t-il commenté, se voulant rassurant ses fans.

L’article le plus partagé du jour : Une jeune Strasbourgeoise flashée à 206 km/h dans une Maserati

Elle n’a que 26 ans, et arborait encore un « A » de jeune conductrice sur son véhicule, censé la limiter à 110 km/h. C’est pourtant à plus de 200 qu’une jeune Strasbourgeoise a été flashée sur l’A4, dans la Meuse. Sa Maserati lui a été confisquée, et son permis retiré par les gendarmes.

L’article recommandé par la rédaction : Pluton, ce qu’on a découvert et ce qu’il reste à découvrir

Les données relevées par New Horizons lors de son survol de Pluton mardi n’ont pas encore été toutes dévoilées, mais la première récolte est déjà fertile en sujets d’étonnement. Ainsi, la planète est plus grosse qu’attendue, et la couche basse de son atmosphère plus fine que ce que pensaient les scientifiques. Sa surface reste encore à être découverte en détail, et des photos en haute résolution le permettront prochainement.

L’article des régions : La ville de Roubaix veut vendre des maisons pour un euro

C’est une expérience menée à Liverpool qui a inspiré la majorité municipale (Les Républicains) de Roubaix : vendre des maisons délabrées un euro. Environ 4 000 logements vides sont recensés dans cette ville du Nord, et l’idée répondrait « à un besoin réel en matière d’accession sociale à la propriété », retient Olivier Desrousseaux, le directeur de l’association Graal (Groupe de recherche pour l’aide et l’accès au logement).