Vincent Lambert: Le CHU de Reims va relancer «toute la procédure collégiale depuis le début»

FIN DE VIE Deux médecins vont de nouveau devoir se pencher sur la question d’un arrêt de soins du patient en état végétatif depuis sept ans…

Vincent Vantighem

— 

Le CHU de Reims, où se trouve Vincent Lambert, le 27 juin 2015.
Le CHU de Reims, où se trouve Vincent Lambert, le 27 juin 2015. — AFP

De notre envoyé spécial à Reims (Marne)

« A chaque fois, on pense que c’est la fin de l’histoire et on nous renvoie au début… » François Lambert était inquiet, ce mercredi matin, avant de pénétrer dans l’hôpital de Reims (Marne) où son oncle, Vincent, est soigné, dans un état végétatif. Il avait des raisons de l’être. L’équipe médicale lui a assuré vouloir reprendre « depuis le départ » une procédure collégiale en vue de l’arrêt des soins de ce patient, comme le prévoit la loi Léonetti.

Concrètement, cela signifie que tous les proches de Vincent Lambert vont être de nouveau convoqués afin de donner leur sentiment sur sa situation. Surtout, deux médecins – un membre du CHU de Reims et un extérieur – vont aussi se pencher sur la question, afin de savoir s’il faut ou non arrêter l’alimentation et l’hydratation, seuls « soins » qui maintiennent encore Vincent Lambert en vie. « L’équipe médicale a donné un calendrier indicatif, précise François Lambert. Mais je ne veux pas en parler pour l’instant… »

La procédure reprise depuis le départ

Sept ans après cet accident de moto qui l’a plongé dans un coma dit « pauci-relationnel », Vincent Lambert n’en a donc pas terminé avec la procédure sur laquelle ses proches s’affrontent. En 2013, une décision d’arrêt de soins avait pourtant déjà été prise. « Mais le médecin qui l’a prise a quitté ses fonctions, décrypte le neveu de Vincent Lambert. Il faut donc tout reprendre depuis le départ ». Et ce malgré les décisions du Conseil d’Etat puis de la Cour européenne des droits de l’homme qui, en 2014 puis en 2015, avaient validé l’arrêt des traitements.

Cela ressemble à une petite victoire pour les parents de Vincent Lambert qui doivent être reçus, ce mercredi après-midi, à l’hôpital Sébastopol pour entendre la même chose. Depuis le début de cette affaire aussi judiciaire que médiatique, ils se battent pour son maintien en vie. Récemment, ils ont même annoncé, vidéo à l’appui, que leur fils faisait de « réels progrès ».

Les parents de Vincent Lambert envisagent de déposer une plainte pour « maltraitances »

« Son état de santé ne s’est pas amélioré »

L’équipe médicale pense, elle, que l’état de santé de Vincent Lambert ne s’est pas amélioré. « Son état n’a pas changé, explique encore son neveu. Ses parents veulent lui donner une ‘’alimentation plaisir’’ mais le médecin a dit que c’était dangereux et qu’il s’étouffait souvent… »

Même son de cloche à propos du fauteuil médicalisé où les parents de Vincent aimeraient placer leur fils de temps en temps. « Le médecin nous a expliqué qu’il faudrait une opération chirurgicale de la hanche pour qu’il puisse être mis au fauteuil, assure encore François Lambert. Autant dire que cela n’est pas au programme. »

L’histoire tourmentée de Vincent Lambert va donc se poursuivre encore quelques temps. Seul point positif s’il en est : les médecins estiment qu’il n’a pas conscience de ce qui l’entoure. Il ne voit donc pas sa famille se déchirer autant à son propos.