Affaire Fillon-Jouyet: Le secrétaire général de l'Elysée et les journalistes relaxés

JUSTICE L'ancien Premier ministre François Fillon avait engagé des poursuites pour diffamation...

O.G.
— 
Jean-Pierre Jouyet fait une visite de la foire Européenne le 04 09 2008
Jean-Pierre Jouyet fait une visite de la foire Européenne le 04 09 2008 — G . VARELA / 20 MINUTES

Selon Le Figaro, le tribunal correctionnel de Paris a relaxé Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l'Elysée, Jean-Pierre Jouyet dans l'affaire qui l'opposait à François Fillon. L'ancien Premier Ministre avait attaqué Jean-Pierre Jouyet, de même que deux journalistes du Monde. Les deux journalistes du Monde ont également été relaxés. En novembre, dans les colonnes du quotidien du soir et dans leur livre Sarko s'est tuer, les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme écrivent que, lors d'un déjeuner le 24 juin 2014, François Fillon demande au secrétaire général de la présidence, Jean-Pierre Jouyet, que l'Elysée intervienne sur la justice contre l'ancien président pour empêcher son retour. En mai, le parquet avait requis la relaxe pour Jean-Pierre Jouyet comme pour les journalistes du Monde.

Fillon se pose en victime

Déterminé à laver son honneur, l'ancien Premier ministre, concurrent de Nicolas Sarkozy pour la candidature des Républicains (ex-UMP) pour la présidentielle de 2017, a assuré qu'il ne s'était jamais livré à de tels procédés, ni avait envisagé de le faire. Convaincu que Jean-Pierre Jouyet était en «service commandé», à la barre de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, François Fillon s'est posé en victime d'une «opération» visant à le «décrédibiliser» et «semer la zizanie» au sein de sa famille politique.