Affaire Adidas-Crédit lyonnais: Bernard Tapie réclame un milliard d'euros à l'Etat

JUSTICE L'homme d'affaires, deux fois mis en examen dans cette affaire d'arbitrage, attaque sur deux fronts et exige réparation...

O. G.
— 
Bernard Tapie le 17 avril 2015.
Bernard Tapie le 17 avril 2015. — SIPA

Enième rebondissement dans l’affaire Tapie-Crédit lyonnais. L’homme d’affaires a décidé de contre attaquer. Selon les informations du Monde, Bernard Tapie a choisi d’ouvrir deux fronts pour exiger de l’Etat réparation devant la cour d’appel de Paris le 29 septembre. Pour la modique somme d’1 milliard d’euros. L’homme d’affaires estime en effet avoir été floué lors de la revente d’Adidas en 1993 : pour lui, la banque a encaissé de fortes plus-values à ses dépens. Son nouvel avocat, Me Emmanuel Gaillard assure avoir en sa possession un document essentiel qui prouverait que la banque a sciemment trompé son client en évaluant la plus value liée à la revente d’Adidas à plus de 2 milliards alors que Bernard Tapie avait revendu pour 318 millions d’euros.

Arbitrage Adidas : Bernard Tapie à nouveau mis en examen

Un deuxième front

Et l’homme d’affaires ne compte pas s’arrêter là. Il attaque va également déposer une plainte pour « faux, usage de faux, faux en écriture publique, escroquerie et tentative d’escroquerie » ce jeudi contre le commandant de police Yves-Marie L’Hélias, en poste à la brigade financière. En cause, le rapport de l’agent qui invalidait il y a pile un an la thèse de Bernard Tapie.

VIDEO. Arbitrage Crédit lyonnais : L’arbitrage en faveur de Bernard Tapie annulé