Erreur médicale: Devenue aveugle, elle obtient 1,5 million d’euros d’indemnisation

JUSTICE Reine Cailton, 72 ans, avait été opérée le 3 février 2006 pour une simple occlusion intestinale…

Fabrice Pouliquen

— 

Opérée le 3 février 2006 pour une simple occlusion intestinale, Reine Cailton, 72 ans, est ressortie de la Clinique de l’Anjou, à Angers, aveugle...
Opérée le 3 février 2006 pour une simple occlusion intestinale, Reine Cailton, 72 ans, est ressortie de la Clinique de l’Anjou, à Angers, aveugle... — Capture d'écran / Google Maps

Le tribunal de grande instance d’Angers (Maine-et-Loire) a condamné, mardi, l’anesthésiste et le chirurgien de la Clinique de l’Anjou, qui avaient pris en charge Reine Cailton le 3 février 2006. Hospitalisée pour des douleurs abdominales intenses, cette habitante de Doué-la-Fontaine devait être opérée d’une occlusion intestinale. L’intervention chirurgicale avait été décidée après un scanner. Mais rien ne s’est déroulé comme prévu, rapporte Ouest-France sur son site Internet.

Des expertises accablantes

Choc septique, arrêt cardiaque, nouvelle intervention… Puis au réveil, alors qu’elle a été transférée au CHU d’Angers, Reine Cailton ne voit plus. Depuis, son état général s’est largement dégradé, rapporte le quotidien de l’Ouest. Trois expertises, dont deux accablantes, ont poussé les magistrats à reconnaître la responsabilité des deux praticiens qui devront verser 1,5 million d’euros de dommages et intérêts à Reine Cailton, aujourd’hui âgée de 72 ans.