Canicule: Cinq astuces pour bien dormir malgré la chaleur

SANTÉ Pas besoin de dormir dans le frigo la nuit prochaine, les spécialistes ont bien mieux pour vous aider à vous reposer...

N.Beu.

— 

Un hamac sur une plage de La Réunion (illustration).
Un hamac sur une plage de La Réunion (illustration). — RICHARD BOUHET / AFP

Mercredi soir, vous vous êtes endormis avec la porte du frigo ouverte, et vous avez tenté de compter les moutons pour finalement sombrer au 1.478e. Puis, ce jeudi matin, vous vous êtes réveillés comme après deux heures de beach-volley, sans pourtant avoir bougé le petit doigt. Avec la chaleur, difficile en effet de trouver le sommeil et de passer une nuit reposante. Il existe pourtant quelques moyens très simples d’optimiser son sommeil. Les conseils de spécialistes.

Prendre soin de son organisme

Quand le mercure s’affole, il est important d’apaiser son organisme. Pas avec des médicaments, mais en le sollicitant le moins possible, préconise Michel Billiard, professeur de neurologie et auteur du livre De l’art de bien dormir, idées reçues sur le sommeil. « Il faut notamment éviter les activités sportives », avance Michèle Freud, psychothérapeute et auteure de Se réconcilier avec le sommeil, puisque le sport augmente la température du corps jusqu’à plusieurs heures après.

Pas question toutefois de jouer sur son ordinateur ou de surfer sur sa tablette pour tuer le temps à la place. Car les écrans produisent de la chaleur et augmentent évidemment la température du logement. Enfin, l’alimentation a son importance, assurent certains spécialistes. « Il faut bannir la viande rouge, l’alcool et le café, et privilégier les légumes, les fruits, les poissons et la viande blanche », indique Michèle Freud. En revanche, rien ne sert de se coucher trop tôt, selon elle. Mieux vaut aller au lit au moment où les températures diminuent un peu.

Choisir des vêtements agréables

Dormir nu peut sembler une bonne idée, mais de nombreux spécialistes le déconseillent au profit de vêtements en fibres naturelles comme le coton par exemple. « Elles absorbent la transpiration de votre peau », selon le Dr Chris Idzikowski, directeur du Centre du sommeil d’Edimbourg, qui a écrit un livre sur le sommeil. « Il en va de même pour le matelas », indique Michèle Freud. Si le vôtre n’est pas en fibres naturelles, un drap en coton pourra peut-être aussi vous sauver une nuit.

Prendre une douche fraîche avant de se coucher

De manière générale, la douche froide est conseillée avant de dormir car elle abaisse la température corporelle et fait fonctionner l’organisme au ralenti, aidant ainsi l’endormissement. En période de forte chaleur, elle est encore plus adaptée. « Elle peut être froide ou même tiède, si on ne supporte pas le froid », explique Michel Billiard. « Il n’est même pas obligatoire de se sécher complètement », ajoute Michèle Freud. Durant la nuit, une nouvelle douche peut s’avérer utile ou, à défaut, des lingettes pour se rafraîchir.

Bien ventiler sa chambre

Pour éviter que votre chambre devienne un sauna, il faut logiquement y faire entrer de l’air. Mais pas n’importe comment. « Mieux vaut un courant d’air que la climatisation, qui risque de vous donner mal à la gorge », conseille Michel Billiard. Le moyen le plus naturel de ventiler sa chambre reste de laisser les fenêtres ouvertes ; un masque et des protections auditives vous permettront de vous isoler de la lumière et du son, si besoin. Le ventilateur pourra également vous être utile. « A condition de ne pas l’orienter vers vous », prévient Michèle Freud, sous peine, là encore, de se réveiller avec la gorge irritée.

Humidifier et rafraîchir sa chambre

Durant la nuit, il existe aussi des moyens très simples d’entretenir l’humidité de la pièce. Michel Billiard conseille par exemple de dormir avec des draps humides, tandis que Michèle Freud avance l’idée de placer une coupelle d’eau glacée dans un coin de la chambre. Pour entretenir la sensation de fraîcheur, il est enfin possible de placer son oreiller quelques minutes dans le frigo avant de dormir. « Si c’est un peu trop vif pour certaines personnes, une bouillotte glacée sous l’oreiller peut être suffisant », précise Michèle Freud.