A cause de Vigipirate, le défilé du 14 juillet sera raccourci

CEREMONIE Les militaires ont eu comme consigne de rejoindre rapidement leurs garnisons à l’issue de la parade…

William Molinié

— 

Un soldat de la Légion étrangère française tient un missile anti-tank Milan lors d'une parade sur les Champs-Elysées le 14 juillet 2012
Un soldat de la Légion étrangère française tient un missile anti-tank Milan lors d'une parade sur les Champs-Elysées le 14 juillet 2012 — Mehdi Fedouach AFP

Quinze minutes de moins. Le défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées sera raccourci cette année en raison de la mobilisation des militaires contre la menace terroriste et de leur engagement sur plusieurs fronts à l’étranger (Centrafrique, Sahel, Mali, Jordanie, Golfe…).

Quiz : Etes-vous incollable sur le défilé du 14 Juillet ?

« Ce sera un défilé plus court que d’habitude mais pas un défilé au rabais », a insisté ce jeudi matin le général Hervé Charpentier, gouverneur miliaire de Paris en charge de la parade militaire. Par ailleurs, consigne a été donnée aux militaires de rejoindre au plus vite leurs garnisons après le défilé. Conséquence, les opérations habituellement prévues l’après-midi en Ile-de-France de rencontres entre la population et les soldats ont été annulées.

Soixante-dix-sept véhicules de moins

C’est surtout la phase motorisée du défilé qui a été amputée. De 25 à 30 % d’engins en moins défileront. Le public n’apercevra pas cette année de chars lourds. « C’est une mesure liée à un sur-engagement des hommes dans Sentinelle (4.000 militaires intégrés au plan Vigipirate à Paris, NDR) et les opérations extérieures », a rappelé le général Charpentier. A titre d’exemple, 208 véhicules descendront les Champs-Elysées, soit 77 de moins qu’en 2014. Et 3.463 hommes et femmes défileront à pied. C’est 289 de moins que l’année dernière.

« Ce serait une injure que de qualifier cette édition 2015 d’un défilé au rabais. D’autant que 15 minutes de moins, le public ne s’en apercevra presque pas », a poursuivi le gouverneur militaire de Paris.

Les forces spéciales à l’honneur

Parmi les nouveautés cette année, on note la présence de militaires mexicains dont certains défileront en portant des aigles et des faucons, ou encore la Patrouille de France qui à la place de la traditionnelle formation en diamant volera en croix de Lorraine.

Mais surtout, pour la première fois, comme nous l’annoncions le mois dernier, les forces spéciales du ministère de l’Intérieur (GIGN, Raid, BRI) seront mis à l’honneur et paraderont côte à côte. Une façon de rendre hommage à leur investissement ces derniers mois dans la lutte contre le terrorisme. Les membres des forces spéciales, soumises à un stricte anonymat, ne devront pas être reconnues. Les agents seront-ils grimés, casqués, encagoulés ? « Ce sera la surprise », élude une source militaire.