«Il fait trop chaud pour travailler»: Le Code du travail n'est pas forcément d'accord

CANICULE Alors que le mercure atteint des sommets, les employeurs doivent assurer le bien-être des salariés...

Lison Lagroy
— 
Illustration canicule et fortes chaleurs au travail - Un employé de bureau accablé par les fortes températures.
Illustration canicule et fortes chaleurs au travail - Un employé de bureau accablé par les fortes températures. — VIDAL/ISOPRESS/SIPA

En cette semaine de canicule, beaucoup redoutent le coup de chaud au boulot… Si le Code du travail oblige les employeurs à prendre des dispositions pour le bien-être de leurs salariés, il ne mentionne aucun seuil de température au-dessus duquel il serait dangereux de travailler.

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) précise néanmoins que la chaleur « peut constituer un risque pour les salariés au-delà de 30°C pour une activité sédentaire, et 28°C pour un travail nécessitant une activité physique. » A partir de 33°C, attention danger. Comment arriver à bien travailler quand il fait si chaud ? 20 Minutes fait le point sur la question.

Lire aussi : Les trois commandements pour savoir comment s'habiller au travail pendant la canicule...

  • Si je travaille en intérieur

Les entreprises doivent veiller au bien-être de leurs employés : selon Maître Éric Rocheblave, avocat spécialiste en Droit du travail, « les employeurs prennent les mesures appropriées en fonction de l’activité de l’entreprise. » Aération des bureaux, hydrométrie, vérification de la température et climatisation font partie des mesures mises en place. Si la majorité des entreprises possèdent une climatisation, elles doivent veiller à ne pas avoir d’écart de température trop élevé entre l’intérieur et l’extérieur. L’important étant que l’air soit régulièrement renouvelé. Des ventilateurs d’appoint et des brumisateurs d’eau minérale pourraient aussi être fournis si besoin. Au niveau de la tenue, les vêtements légers et de couleur claire absorbent l’humidité.

Canicule: Quatre idées reçues sur la climatisation

  • Si je travaille en extérieur

Les employés qui travaillent en extérieur doivent être « protégés contre les conditions atmosphériques » : des zones d’ombre et des abris doivent être aménagés près des lieux de travail. Parmi les professions les plus exposées, on retrouve celles du bâtiment et des travaux publics (BTP), où les employés sont dehors (quasiment) toute la journée, ainsi que les métiers de plage. La fédération Construction et Bois du syndicat CFDT a demandé mardi aux employeurs du BTP de renvoyer si nécessaire les ouvriers chez eux et de solliciter la Caisse intempéries (si le chantier est stoppé en raison de la météo, les employés seront quand même rémunérés). Créé en 1947, le régime de chômage intempéries est un dispositif de protection des salariés, qui se met en place lorsqu'une interruption du travail est indispensable à leur sécurité ou à la protection de leur santé. Si ces dispositions spécifiques au BTP ne s'appliquaient initialement pas à la canicule, l'Union des Caisses de France (UCF) annonce que cela a changé depuis quelques années.

Pendant le temps de la canicule, la loi prévoit qu’au moins trois litres d’eau par jour et par travailleur leur soit fourni. Même s’il fait très chaud, l’activité ne pourra être stoppée qu’en cas d’intempéries. Pourtant, si la température dépasse les 33°C, Maître Rocheblave explique que « les employés pourraient être évacués » car cela devient à ce moment-là dangereux pour l’organisme. Si ce chiffre peut paraître impressionnant, il peut être vite atteint en cas de climatisation défaillante ou pour les métiers qui s’exercent dans un endroit clos, comme l’habitacle d’un camion.

Selon les entreprises, les horaires de travail peuvent être aménagés et les pauses multipliées. Mais si vraiment l’employé considère que l’exercice de son travail présente un danger pour sa personne, il peut exercer son droit de retrait prévu par la loi. Ensuite, c’est à l’entreprise de valider ou non ce droit de retrait. Pendant la canicule, les conseils primordiaux restent les mêmes pour tous : boire de l’eau régulièrement dans la journée (même si l’on n’a pas soif), faire des repas légers et fractionnés et s’aérer.

Les hôpitaux sont-ils parés pour faire face à la canicule?